Vive Noël fêtons la naissance du rédempteur.

Dimanche 25 décembre 2011 // La Religion

Il est né le divin enfant

Il est né le divin enfant
Jouez hautbois, résonnez musette
Il est né le divin enfant
Chantons tous son avènement

- Depuis plus de quatre mille ans
Nous le promettaient les prophètes
Depuis plus de quatre mille ans
Nous attendions cet heureux temps
- Une étable est son logement
Un peu de paille est sa couchette
Une étable est son logement
Pour un dieu quel abaissement

- O Jésus, ô roi tout puissant
Tout petit enfant que vous êtes
O Jésus, ô roi tout puissant
Régnez sur nous entièrement

Il est né le divin enfant, Jouez hautbois, résonnez muset-tes

Il est né le divin enfant, Chantons tous son avènement
(1)

Depuis plus de quatre mille ans, Nous le promettaient les prophè-tes

Depuis plus de quatre mille ans, Nous attendions cet heureux temps

Au refrain
(2)
Ah ! Qu’il est beau, qu’il est charmant
Ah ! Que ses grâces sont parfaites
Ah ! Qu’il est beau, qu’il est charmant
Qu’il est doux ce divin enfant

Au refrain
(3)
Une étable est son logement
Un peu de paille est sa couchette
Une étable est son logement
Pour un Dieu quel abaissement !

Au refrain
(4)
Partez Ô Rois de l’Orient
Venez tous partager nos fêtes
Partez Ô Rois de l’Orient
Venez tous adorer l’enfant !

Au refrain
(5)
Il veut nos cœurs, il les attend
Il est pour faire leur conquête
Il veut nos cœurs, il les attend
Donnons-les lui promptement !

Au refrain
(6)
Ô Jésus, ô Roi tout puissant,
Tout petit enfant que vous êtes
Ô Jésus, ô Roi tout puissant

Minuit Chrétien !

C’est l’heure solennelle
Où l’homme Dieu descendit jusqu’à nous
Pour effacer la tâche originelle
Et de son Père arrêter le courroux.
Le monde entier trésaille d’espérance
A cette nuit qui lui donne un Sauveur

Peuple à genoux !
Entends ta délivrance !
Noël ! Noël !
Voici le Rédempteur !
Noël ! Noël

Voici le Rédempteur !
Le Rédempteur a brisé toute entrave ;
La Terre est libre et le ciel est ouvert .
Il voit un frère où n’était qu’un esclave
L’amour unit ceux qu’enchaînait le fer.
Tu lui diras notre reconnaissance
C’est pour nous tous qu’il naît et souffre et meurt.

Peuple debout !
Chante ta délivrance !
Noël ! Noël !
Voici le Rédempteur !
Noël ! Noël !
Voici le Rédempteur !

Régnez sur nous entièrement !

Les anges dans nos campagnes

Les anges dans nos campagnes
Ont entonné l’hymne des cieux,
Et l’écho de nos montagnes,
Redit ces chants mélodieux :

Gloria in excelsis Deo

Bergers, pour qui cette fête ?
Quel est l’objet de tous ces chants ?
Quel vainqueur, quelle conquête
Mérite ces chants triomphants.

Gloria in excelsis Deo

Ils annoncent la naissance
Du saint Rédempteur d’Israël,
Et plein de reconnaissance,
Chantent dans ce jour solennel :

Gloria in excelsis Deo

Dociles à leur exemple,
Seigneurs, nous viendrons désormais
Au milieu de votre temple,
Dire en publiant vos bienfaits :

Gloria in excelsis Deo.

* * *

Douce nuit

Douce nuit, sainte nuit !
Tout s’endort au dehors
Marie et Joseph veillent
Sur l’enfant qui sommeille
Au ciel l’astre reluit (bis)

Douce nuit, sainte nuit !
Quel bonheur dans les coeurs
Quand les bergers entendent
Les saints Anges qui chantent
Il est né le Sauveur (bis)

Douce nuit, sainte nuit !
Jetez-vous à genoux
Bergers, c’est le Messie
Jésus, né de Marie
Dieu fait homme pour nous (bis)

Répondre à cet article