Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Un Français de Naissance, mais un Ivoirien de Cœur, expose son opinion.

Vendredi 22 mai 2009 // L’Afrique

Français de naissance, Ivoirien de coeur ayant vécu en Côte d’Ivoire un certain temps, je me permet de réagir à cette article sur différents points : TOUJOURS les mêmes ! Entre Konan Bédié qui aurait pu être un bon président s’il n’avait pas négligé sa fonction et s’il avait écouté un peu les échos du peuple et n’avait pas favorisé que son village natal par certaines mesures ; et tout ceci : afin d’éviter un coup d’état, Ado dont l’image reste floue et qui n’inspire confiance qu’aux financiers semble-t-il et enfin Gbagbo et son double jeu constant qui a achevé de creuser le fossé dans lequel le pays s’est enfoncé et s’enfonce encore à la fois dans la non gérance des affaires, l’obscurantisme : les sectes d’escrocs évangéliques qui profitent des souffrances de la nation poussent plus vite que les dispensaires qui eux seraient pourtant utiles au courageux peuple ivoirien fatigué, meurtri et qui cherche chaque jour avec de plus en plus de difficulté son pain quotidien.

Peuple qui : rappelons le a perdu tant de frères et parents lors du conflit généré par le pouvoir encore en place et... lors des déversements de déchets toxiques : avec la bénédiction du pouvoir qui a touché, dit-on un gros chèque ; pour accepter ? Chaque fois que le pouvoir de Gbagbo vacillait : que se passait-il ? Ceux que j’appelle les "hordes d’aboyeurs" de Blé-Goudé sortaient de leur niche afin de se livrer à un blocage des universités, à des exactions graves voire des actes de barbarie et ce... avec l’aval moral et certainement financier du Président de la République... Chaque fois qu’il est prévu une date pour les élections : un petit problème (comme par hasard...) vient retarder les choses... Pourquoi ? Le roi Bété aurait-il à ce point peur de perdre sa couronne vu le ras-le-bol (caché... par peur...) des Ivoiriens du quotidien de la rue : les ouvriers, les épiciers, les petits tailleurs et autres petits commerçants et vendeurs à la sauvette ; les taxis et conducteurs de "woros-woros" qui en ont marre à chaque carrefour de se faire racketter par une police qui se tape des "Drogbas" plutôt que de courir après les vrais bandits, qui à un plus haut niveau accepte de libérer tel ou tel trafiquant ou "affairistes douteux" moyennant une somme rondelette...

Quel image veut-on pour la Côte d’Ivoire et Abidjan ? une image saine d’un pays qui tourne économiquement, avec des rues propres nettoyés de tout déchet... Belle prestation mon Cher M. Théodore Mel pour la télé... Mais est-ce là tout ? Au fait : vous avez une TRES belle villa... Une Idée ! Si vous même et d’autres vendiez un peu de vos collections privées magnifiques pour par exemple, soutenir et indemniser les victimes de la guerre civile, les victimes des pollutions dues (entre autres...) aux déchets, remodeler les hôpitaux... Inciter : et ce ; dans le cadre d’un code qui conviendrait tant aux Ivoiriens qu’aux étrangers, bien entendu ; les européens acteurs économiques et apolitiques qui ont fui suite aux incitations à la haine raciale qui ont été largement propager...

"A chaque Ivoirien son blanc..." n’est ce pas ? Qu’il soit Anglais, Français, Belge ou simplement Métisse né de l’Amour d’un de vos frères ou d’une de vos soeurs et d’un ou d’une des mien(ne)s... Comme vous même certains de vos enfants Messieurs... Raisonnablement... Entre trois vieilles gloires dont les visages connus et les actes commis (parfois + que regrettables...) ont alimenté... bercé de larmes aussi le quotidien des Ivoiriens et des autres résidents de ce magnifique pays... Je ne vois guère d’évolution radicale et amélioration future pour le quotidien des êtres humains qui vivent en Côte d’Ivoire...

J’espère avoir tort...

Ah ! Si tel un Phoenix Houphouët pouvait renaître de ses cendres...

Répondre à cet article