Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Sans concession ?

Mercredi 4 août 2010, par Franck ABED // L’Histoire

Avec un air de « plus royaliste que le roi » qui peut irriter tout autant que soulever bien des sympathies, Franck Abed nous fait partager son analyse sur le 18 juin…

Le 18 juin où était appelé une France « résistante » munie d’armes de destruction massive : « saucisson et pinard » !

Ce ne fut pas une levée en masse, mais tout de même…

Une certaine « identité » revendiquait ses racines… mais le 18 juin 2010 était aussi un vendredi…

Et pour Franck Abed, hors les racines chrétiennes catholiques de la France, royaume dormant, point de salut… Décapant !

Rappellerons-nous que ce ne sont pas les musulmans qui ont « vidé » les églises de France ? Quant à l’identité de la France, elle ne saurait se réduire à une vision strictement « ethno-culturelle », de même que son rang de Fille aînée de l’Eglise ne saurait l’enfermer dans une confusion sans « distinction » entre le « spirituel » et le « politique »…

Une belle disputation en perspective !

Le 18 juin 2010 : départ d’une nouvelle résistance ?

Le Bloc Identitaire avec ses alliés naturels ont réuni- le vendredi 18 juin 2010 - 800 personnes (1) à la place de l’Etoile. Cette manifestation avait lieu pour protester contre l’interdiction par la Préfecture de Police de Paris, de l’ « Apéro saucisson-pinard » prévu initialement à la Goutte d’Or. Les enseignements à tirer de cette action sont à la fois complexes et vitaux. Complexes car de premier abord, beaucoup en tirent de fausses conclusions ; vitaux car dans un deuxième temps, en se penchant sur les tenants et les aboutissants réels de ce « militantisme résistant », on découvre des conséquences très importantes concernant le combat pour la France. Au sujet de la soumission de la République à l’islam militant, beaucoup a déjà été écrit et je ne peux que rejoindre les plaintes sincères qui expriment leurs désolations face à la pusillanimité du gouvernement républicain.

L’idée d’une action métapolitique pour contrer un islam envahissant les rues et les ruelles françaises pouvait en séduire plus d’un. Pourtant en se penchant sur les organisations qui appelèrent à participer à cet apéritif puis au fameux Plan B, les réserves émises ici ou là pouvaient être en définitive considérées comme parfaitement acceptables. Effectivement la grande majorité des associations se déclarent de « gauche ». De plus, elles défendent toutes la démocratie et la république. Quant aux associations dites « de droite », en plus d’être dans l’orbite de l’UMP, elles n’apportent aucune garantie en ce qui concerne les personnes qui tirent réellement les ficelles de cette manipulation. De plus nous n’y trouvons aucune association catholique… D’une manière générale, je remarque qu’elles se disent toutes éloignées idéologiquement, car ce regroupement mettrait en commun des associations de « gauche » et de « droite ». Rien n’est plus faux comme analyse et comme constat. Concrètement, les organisateurs de cet apéritif voulaient accréditer l’idée d’une disparition des clivages, quand il s’agissait de contrer l’islam. En diffusant cette idée, ils produisent et assument une escroquerie intellectuelle. Incontestablement, ces associations sont d’accord sur l’essentiel : continuer coûte que coûte la République et imbriquer la France dans ce salmigondis appelé pompeusement construction européenne.

« Et nous restons bien évidemment fidèles à nos « fondamentaux » : une vision ethno-culturelle de l’identité, l’amour de la France, l’attachement à nos régions qui sont nos patries charnelles ou encore le rêve d’une Europe de la puissance. »
http://www.bloc-identitaire.com/actualite/1362/operation-saucisson-et-pinard-vers-nouvelles-formes-resistance

La plupart de ces associations défendirent par le passé l’immigration de masse, et aujourd’hui elles prétendent nous faire réciter la leçon après nous avoir méprisés durant des années. Incohérence, quand tu nous tiens… Pour se rendre compte de l’incompatibilité qui existe entre « ces résistants » et les amoureux de la France authentique, c’est-à-dire catholique et royale, il suffit de lire ce qui suit : « Vérité Valeurs & Démocratie », association ayant pour but de défendre « la démocratie, la laïcité et les droits de l’Homme » :

« Résistance républicaine », organisation de « défense de la République et de ses fondamentaux hérités de l´histoire et des lumières ». Nul besoin de commentaire pour expliquer le fossé qui sépare nos aspirations réciproques les plus profondes.

Pour en revenir au Bloc Identitaire, principal animateur de ce « mouvement de résistance », il faut noter que celui-ci, à travers la bouche de ses dirigeants, parle constamment d’identité, alors qu’il oublie et méprise constamment l’identité catholique de la France. Cette idée est confirmée lorsque le Bloc fait campagne pour manger du saucisson le vendredi. Vendredi qui est rappelons-le quand même, le jour de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ. Concernant « Riposte Laïque » de Pierre CASSEN, j’ai eu l’occasion de l’affronter dans un débat intitulé : Pour ou contre ZEMMOUR ? (2), au cours duquel sa haine anticatholique a littéralement éclaté.

Indépendamment de ces divergences idéologiques profondes qui se révèlent irréconciliables, il faut tout de même noter que le pari du Bloc Identitaire et des associations qui l’accompagnent s’est révélé comme un demi-succès. Peu de personnes au sein de « la mouvance nationale » auraient cru qu’il était possible de réunir 800 personnes pour un apéritif en pleine rue. D’un autre côté, le Bloc Identitaire et ses amis bénéficièrent d’une couverture médiatique sans précédent – qui est loin d’être anodine – et dans ces conditions, leur apéritif aurait donc pu réunir beaucoup plus de personnes. D’une manière générale, il faut noter que certains groupes politiques émirent l’idée que si l’apéritif avait eu lieu à la Goutte d’Or, cela se serait transformé en fiasco pour le Bloc.

Ainsi le Renouveau français, dans un texte non daté et signé par son Comité Directeur mais consultable sur son site évoquait l’hypothèse suivante « On peut supposer qu’après autorisation, les quelques dizaines de personnes qui se seraient rendues au final dans le quartier de la Goutte d’or (sans service d’ordre suffisant, puisque les Identitaires ne sont pas capables d’en fournir un), auraient pu être les victimes de la violente vindicte d’une partie des habitants.  » (3) Force est de constater que cette analyse a été démentie par les faits. Non seulement les Identitaires ne réunirent pas quelques dizaines de personnes mais 800 et en plus, ils purent assurer correctement le service d’ordre tout en distribuant dans la joie et la bonne humeur du saucisson accompagné de jus de raisin non alcoolisé. Certes le Comité Directeur du RF pourrait objecter que le lieu étant déplacé, la menace d’agression pouvait être considérée comme fortement diminuée. Pour autant, les Champs Elysées un soir de match Angleterre-Algérie ne devaient pas se montrer des plus calmes malgré la forte présence policière…

Ceci étant dit, j’insiste sur le fait que les Identitaires viennent encore de démontrer leur professionnalisme quant à leurs actions de communication via l’internet, et l’organisation d’un événement délicat à gérer.

Grâce à cette action, le projet du Bloc Identitaire apparaît plus que clairement. S’il était encore besoin de le prouver, les Identitaires veulent s’imposer en créant un courant entre l’UMP et le FN. Son but, à l’image de la Ligue du Nord serait d’intégrer le gouvernement le plus vite possible, en expliquant à leurs sympathisants et à celles et ceux qui les suivent que la manœuvre reste possible, s’ils fléchissent un genou voire les deux devant qui de droit. La présence de Droite Ligne, mouvement libéral-conservateur associé à l’UMP, consacre cette « stratégie identitaire » qui repose sur : l’importation et la diffusion en France de l’idéologie du choc des civilisations d’essence néo-conservatrice, promouvoir l’européisme et le séparatisme régional, nier la spécificité chrétienne de la France et de l’Europe. En s’alliant avec « Riposte Laïque », le « Bloc Identitaire » révèle sa nature profonde : celle d’un mouvement athée et farouchement anticatholique qui préfère manger de la viande un vendredi – jour maigre dans l’Eglise – alors que certains de leurs dirigeants participent aux solstices d’été et d’hiver… Comme d’habitude le parti de l’étranger trouve des appuis chez tous les contempteurs de la France catholique et royale, et cette alliance de Riposte Laïque et du Bloc Identitaire se réalise sur le dos des catholiques. Les jacobins maçons et les européistes viennent de sceller officiellement leur union. Enfin, que dire d’un mouvement qui se place sous l’égide du Général de Gaulle et de son faux appel du 18 juin ? Pas grand-chose, si ce n’est qu’en voulant mélanger fausse résistance et vraie trahison, les « Identitaires » se placent clairement dans le camp de l’anti-France, à savoir celui qui refuse que la France retrouve sa vocation surnaturelle de Fille aînée de l’Eglise tout en s’opposant au retour du Roi légitime Lieutenant de Dieu sur terre, et seul habilité à diriger notre pays. Ce 18 juin 2010 ne marque donc pas l’aube d’une nouvelle résistance mais la collaboration à l’état pur des Identitaires au projet mondialiste.

Franck ABED
Ecrivain, essayiste

www.franckabed.com

(1) Chiffre annoncé par la Préfecture de Police de Paris
(2) Débat organisé et diffusé via : http://www.enquete-debat.fr
(3) Communiqué visible à l’adresse suivante : http://www.renouveaufrancais.com/new/index.php/component/content/article/34-news/226-apero-goutte-dor

Répondre à cet article