Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Réponse ouverte à une Internaute qui me demandait le genèse des Couteaux de Laguiole.

Jeudi 17 juillet 2008, par Paul Vaurs // Divers

Madame.

Je constate avec plaisir que vous aimez mon village et ses couteaux. Le Couteau de Laguiole a été conçu par Pierre-Jean Calmels à la fin du XVIII° siècle. A cette époque et même au XIX° et XX° siècles, rares étaient les artisans qui se souciaient du devenir d’une invention. Et c’est la raison pour laquelle « le couteau de Laguiole » est devenu un NOM, et pouvait être fabriqué n’importe où en France.

C’est ainsi que la ville de Thiers c’est très vite emparée d’un NOM et qu’il l’a fait perdurer. A Laguiole nous avions quelques artisans dont Pierre Calmels qui continuèrent à fabriquer quelques centaines de couteaux. Puis peu à peu, nos courageux artisans ont disparu, Pierre a été le dernier et grâce à lui Laguiole a pu garder une certaine aura.

Ensuite les couteaux étaient « montés » au village, mais tout était fabriqué à Thiers.

Ce n’est qu’à la fin des années 70 qu’un groupe de trois jeunes décidèrent de fabriquer de A à Z notre fameux couteau.

Nous avons eu la chance d’avoir élu, un Maire hors du commun : » Jean-Louis Cromière. » Ce Magistrat a remis la machine en route ; C’est un Rhuténois Gérard Boissins qui créa les fameuses « FORGES DE LAGUIOLE. » Gérard aidé par Jean-Louis fit revivre la coutellerie au village.

Aujourd’hui les Forges de Laguiole emploient 150 compagnons et il en sort environ six cent mille couteaux par an. J’ai regretté le Départ de Jean-Louis, puis il y a environ deux ans de celui de Gérard Boissins. La forge a été reprise par plusieurs associés, dont Honoré Durand, un homme, une famille de métier qui avait déjà créé une forge plus petite. Un des compagnons d’Honoré a été décoré par le Président Sarkozy le 28 Janvier 2008.

Les seuls véritables Laguiole sont fabriqués par la Forge et par Honoré Durant. Tous les autres sont en provenance de la ville de Thiers et donc, sont de faux Laguiole.

À Paris des amoureux de notre couteau ont créé ACL «  Académie du couteau de Laguiole. » Ce sont tous des Rouergats de St Geneviève sur Argence, mais les Couteaux sont entièrement fabriqués par la Forge. Chaque année, l’Académie fait entrer un nouveau « académicien », ce dernier ou dernière doivent être parrainés par un membre de l’académie ; Nous sommes environs Six Mille, le Premier fut SAR Le Duc d’Orléans.

Deux Dames de très hautes qualités : » Françoise Laplagne et Annie Cassagne sont des personnages qui par leur dévouement et leur travail, sont indispensables au bon fonctionnement de « l’Académie. »

Ai-je répondu à votre attente ? j’ose l’espérer.

Répondre à cet article