Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Quelques « élus » regardent le ciel…

Mardi 7 octobre 2008 // Divers

Quelques « élus » regardent le ciel…

Et ils voient ce que nous ne voyons pas. Mais les « images » qu’ils nous offrent sont une grâce.

Dix extraordinaires photographies à des milliers d’années lumières : les joyaux du télescope spatial Hubble… Pour oublier un temps certaines images de notre Terre…

Lancé en 1990, le télescope spatial Hubble est en orbite à 600kms et il effectue un tour complet de la Terre toutes les 100 minutes. Long de plus de 13 mètres, il pèse 11 000 kg. Son coût s’est élevé à 2 milliards de dollars.

Une prouesse technique qui donne la mesure des talents des hommes.

Des hommes veillent sur lui régulièrement :

Mission d’entretien STS-82, en février 1982

En octobre 2008, une nouvelle mission désignée sous le nom de STS-125, serait prévue…
Goûtons les beaux joyaux qui nous sont offerts par « Hubble »
Portemont, le 28 septembre 2008

La Galaxie « Sombrero  », à 28 millions d’années lumières de la Terre (selon certainement sources à 40 millions d’années lumières), « élue » plus belle photographie prise par Hubble.
Cette galaxie fut identifiée par l’astronome français Charles Messier (M104 au catalogue Messier) ou par son ami Pierre Méchain.


Les plus beaux objets du ciel profond… Catalogue Messier

 

Charles Messier

 

La Nébuleuse de la Fourmi « Ant Nebula »…
« Poussière de silicate amorphe, « perturbée » par un compagnon stellaire froid de l’étoile centrale, qui aurait provoqué le déclenchement d’événements à grande échelle, expulsant de grandes quantités de gaz dans les lobes. La résolution de l’énigme résiderait ainsi dans le noyau du système, et exigera une meilleure caractérisation de l’étoile centrale chaude ainsi que de son compagnon froid, actuellement dissimulé à la vue des astronomes par le disque de poussière. Qu’importe pour les profanes que nous sommes. Etrange beauté de la Nébuleuse de la fourmi… A 3000, peut être 6000 années lumières de la Terre. Certains optent pour 5000 et nous annoncent une température de 35 000°C à sa surface…

 

La Nébuleuse de l’Esquimau ou face de Clown…
Une des plus brillantes nébuleuses planétaires, découverte en 1787 par William Herschel, qui nous sourit à près de 3000 ou peut être 5000 années lumières…« La formation de cette nébuleuse planétaire a débuté il y a environ 10.000 ans, lorsque l’étoile mourante a commencé à éjecter de la matière dans l’espace. Elle est composée de deux lobes de matière de forme elliptique qui se répandent au-dessus et au-dessous de l’étoile mourante. Une bulle se trouve en face de chaque lobe, obscurcissant une partie du second lobe. Les scientifiques pensent qu’un anneau situé autour de l’équateur de l’étoile et composé de matière dense éjectée au cours de sa phase de géante rouge est à l’origine de la forme de cette nébuleuse. Cette ceinture dense de matière avance lourdement à une vitesse de 115 000 kilomètres par heure, empêchant les vents stellaires plus rapides de pousser la matière le long de l’équateur.... »

 

La Nébuleuse de l’Oeil de Chat, située dans la Constellation du Dragon…
Une autre vue :

 

La Nébuleuse du Sablier (Hourglass Nebula)
A près de 8000 années lumières de nous…
L’oreille qui entend, et l’oeil qui voit, C’est l’Éternel qui les a faits l’un et l’autre (Proverbes 20/12). Cette nébuleuse a cette configuration particulière d’une oreille qui entend et d’un oeil qui voit…
Un œil qui ressemble aussi à l’œil de Sauron dans le Seigneur des Anneaux…

 

La Nébuleuse du Cône, dans le Bras d’Orion… Entre Procyon et Bételgeuse…Elle nous intrigue à près de 2600 années lumières…

 

La Tempête Parfaite… Dans la région de la Nébuleuse du Cygne à 5000 d’années lumières…Un océan d’hydrogène dans lequel danse du soufre et de l’oxygène…

 

Nuit étoilée… Autour de l’étoile V838 Monocerotis
Une « nova » apparut le 6 janvier 2002 dans la constellation de la Licorne.
Une « faible » étoile qui s’est illuminée et est devenue 600 000 fois plus brillante que notre soleil…

 

La nuit étoilée. Vincent Van Gogh

 

Les Yeux globuleux (The glowering eyes)
Un regard à 114 millions d’années lumières…
Au sein de la constellation du Grand Chien

 

La Nébuleuse Trifide…
Une pouponnière d’étoiles…
A 9000 années lumières

Répondre à cet article