Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Quand le Grand journal de Canal + pratique l’info négative !

Jeudi 24 mars 2011 // La France

Le mardi 22 mars à 19 heures, l’équipe d’infos de Canal + recevait Madame Marine le Pen. Nous avons assisté à un lynchage médiatique de la Présidente du Front National. C’était consternant anti-démocratique de vouloir assassiner une jeune femme venue défendre ses idées.

On peut être contre le FN, mais si une station aussi populaire que Canal+ a parfois qu’un seul souci, à savoir la mise à mort politique de son invité (dans les arènes, le Matador termine la corrida par la mise à mort du Taureau) il y a de quoi désespérer de l’intégrité d’une presse télévisée qui se veut démocratique.

  1. Les compères de Canal+ reprochent à Madame le Pen de ne point faire état des propos tenus par son géniteur, propos jugés peu compatibles avec la démocratie. Une fois ça va, ensuite c’est de l’acharnement. Reproche-t-on à Paul Laurent d’être le fils de son Père, celui qui a toujours, de son vivant, été un Stalinien ? NON !
  2. Les compères de Canal reprochent à Marine d’avoir succédée à son Père. MAIS, combien de parlementaires, d’élus locaux, de journalistes, d’artistes, de comédiens sont les filles ou les fils de leurs parents comédiens ou artistes.
  3. Les compères de Canal+ se veulent démocrates, mais démocrates à leur façon. En Seine et Marne le FN atteint parfois 40 % des voix, ce sont donc des nazis, des ignobles fascistes ? Oui si l’on accorde du crédit aux compères de Canal+.

Je terminerais en écrivant que si l’homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue pour tout. De plus, toute forme de mépris « comme c’est trop souvent le cas envers Madame le Pen » si cela intervient en politique, ne peut que préparer ou instaurer le fascisme.

Répondre à cet article