Politique : Frédéric Mitterrand et les écrivains vont devoir se méfier de leurs écrits...

Lundi 26 octobre 2009, par Gérard BRAZON // La France

Je vous livre mon impression sur le cas de Frédéric Mitterrand auteur d’un livre qui fait scandale aujourd’hui comme a fait scandale celui de Daniel Cohn Bendit il y a peu.

Le lien entre ces deux livres est curieux par rapport au temps passé !

Celui du verdoyant Daniel a été écrit durant sa jeunesse quand il fût animateur auprès de jeunes enfants. L’épisode de sa braguette aurait relevé du phantasme et de la provocation. Dont acte.

Celui du livre de Frédéric Mitterrand avec des jeunes mineurs au pays du tourisme sexuel relèverait de la littérature ! Dont acte aussi.

J’ai trouvé Laurence Ferrari au mieux de sa forme et étonnante de pugnacité. Il est rare de voir au 20 heures une telle ardeur. Claire Chazal aurait été bien plus souple et n’aurait pas insisté plus que ça ! Patrick Poivre d’Arvor ce serait encore montré plus policé, avec un rien d’amusé dans l’œil. Monsieur Frédéric Mitterrand aurait fait sa déclaration et puis rien d’autres hormis le, Merci Monsieur le Ministre.

Là ce ne fût pas la même chose ! Laurence Ferrari avait décidé de pousser le Ministre jusqu’au bout de ses retranchements. Pas question de le laisser faire, lui laisser le couplet sur son honneur, de la maman qui écoute et des enfants ! Il est Ministre de l’état que diable. Il fallait qu’il aille jusqu’au bout de l’aveu ou de la colère non feinte ! Nous avons eu la colère ! L’affirmation qu’il était contre le tourisme sexuel, que ce tourisme lui faisait horreur ! C’est tout ce que je voulais entendre car, je me fiche bien qu’il soit homosexuel et qu’il puise aimer les jeunes boxeurs thaïlandais comme d’autres aiment aller au Maroc ou en Tunisie. Chacun est libre de mener sa vie et d’avoir ses orientations et préférences sexuels !

Ce qui m’étonne, c’est le retour du puritanisme français. Volontaires ou non !

Ce retour est à mon sens bien plus dangereux pour la Liberté de tous. Cette surveillance des mœurs de chacun et de tous m’inquiète véritablement. Car aller chercher dans les livres des plus connus, des plus exposés, la faute supposée augure mal des fautes supposées du citoyen ordinaire. Quel est le citoyen ordinaire qui pourra s’expliquer au 20 heure ? Derrière ce resserrement des mœurs il y a d’autres atteintes à la Liberté possible, celle de la bonne conduite, celle des femmes, celle du bon comportement en public, celle des tenues, que sais-je ?

Je suis pour l’entière liberté des uns et des autres en matière de sexualité du moment qu’elle ne mette pas en cause l’enfant qui est le crime absolu sur l’innocence. Pour le reste qu’importe la manière dont chacun veut ou peut se vivre !

L’exemple de Frédéric Mitterrand est un signal fort ! Les écrivains devront avoir à se méfier de ce qu’ils écrivent dans l’avenir, les poètes également. Mais aussi les peintres et les sculpteurs ! Au-delà, c’est à la culture que l’on risque de toucher.

Et tout cela pour un Roman Polanski qui a fuit son pays pour ne pas être jugé pour pédophilie envers une mineure de 13 ans !

Que cela date de 32 ans ne change rien à l’affaire. Tous les artistes de France et de Navarre devraient se poser la question sur ce qu’ils feraient si l’un de leurs enfants avait été violé à l’âge de 13 ans et s’ils refuseraient de juger un violeur en fuite 32 ans après.

Monsieur Frédéric Mitterrand a été une victime collatérale par son soutien qu’il avait apporté à Roman Polanski à la demande de ces « artistes » décalés des réalités du Monde !
Il ne peut y avoir de justice pour l’ordinaire et une pour l’extraordinaire ! Une pour le peuple et une pour les « élites » ou déclarées telles ! C’est cela qui est injuste pas le fait qu’un violeur soit emprisonné pour être jugé 32 ans après les faits.

Répondre à cet article