Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Pakistan.

Lundi 9 novembre 2009, par John Pontifex, Mario Bard // Le Monde

À l’occasion de la rencontre annuelle de l’Aide à l’Église en Détresse (AED), section Royaume-Uni, Mgr Joseph Coutts, archevêque de Faisalabad au Pakistan, a tenu à remercier chaleureusement les bienfaiteurs et bienfaitrices de l’organisme international.

Par Mario Bard, AED Canada
Avec John Pontifex, AED Royaume-Uni

« L’Aide à l’Église en Détresse est vraiment spéciale, parce ce qu’elle ne fournit pas seulement de l’aide matérielle mais donne [également] une aide spirituelle ». Mgr Coutts a fait cette déclaration devant une foule compacte de 400 personnes, réunie dans le Westminster Cathedral Hall, le samedi 17 octobre dernier, indiquant que les croyants pakistanais sont grandement encouragés par l’aide continue apportée par l’AED.

« Nous sommes vraiment encouragés quand nous savons que nous ne sommes pas seuls, quand nous savons qu’il y a quelqu’un derrière nous, qui nous aide et prie pour nous », a indiqué l’archevêque. Mgr Coutts, qui a reçu des menaces de mort pour ses efforts de coopération entre les croyants de différentes traditions religieuses, a continué en soulignant que les chrétiens sont sous une plus grande menace que jamais, à cause de l’oppression qui empire, et d’une augmentation de l’extrémisme religieux. « Nous [chrétiens], nous expérimentons toujours certaines formes de discrimination, mais ce que nous sommes en train d’observer est de loin plus sérieux. Nous vivons dans un état constant de tension », avant d’ajouter : « Par contre, nous allons continuer à donner le témoignage du Christ, en dépit des difficultés qui viennent des extrémistes. Même notre souffrance témoigne du Christ ».

Selon l’évêque, le problème pour les trois millions de chrétiens pakistanais est centré sur le « mauvais usage » des fameuses lois sur le blasphème, par lesquelles les croyants sont ciblés par des foules d’extrémistes, qui allèguent des offenses contre le Coran et le prophète Mohammed. Dans la plupart des cas, ces accusations se révèlent ensuite fausses. Un organisme de charité au caractère « spécifique et précisément catholique »

Présent lors de l’événement, l’archevêque catholique de Westminster et Primat d’Angleterre, Mgr Vincent Nichols, a indiqué : « Je veux remercier et encourager l’AED pour son travail, spécialement dans les pays comme le Pakistan, où l’Église a un grand besoin d’aide ». Mgr Nichols a décrit l’AED comme ayant un « caractère très spécifique et précisément catholique », soulignant l’importance de la « charité enracinée dans un sens de foi partagée, mais exprimée à travers l’aide pratique et maintenue à travers la prière et l’amour. »

Se référant aux propos de Mgr Coutts, le directeur du bureau du Royaume-Uni de l’AED, Neville Kirke-Smith, a déclaré : « C’est un grand encouragement pour les amis de l’AED de savoir que nos prières et l’aide pour les chrétiens oppressés au Pakistan sont profondément appréciées dans le monde polarisé d’aujourd’hui, où la foi est tellement sous attaque. L’AED aide à porter la croix », a-t-il conclu.

Portfolio

Pakistan1 Pakistan2

Répondre à cet article