Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

POUVOIR DU PRÉSIDENT ET POUVOIR D’ACHAT.

Lundi 17 décembre 2007 // La France

Quelques jours après le drame et les émeutes de Villiers-le-Ber, le Président de la République a repris la parole. Il semblait, phénomène inconnu depuis mai dernier, l’avoir perdue. Deux thèmes préoccupaient les Français, il allait donc y répondre. Tout d’abord, la sécurité. Il s’agit de « voyoucratie ». La police s’en occupe. Ils iront en prison. Point. Sujet suivant.

Travailler plus pour gagner plus. Personne n’a pu ignorer ce slogan, cette réclame du programme électorat du candidat Sarkozy. Mission accomplie : ce fut un des moteurs de son élection. Essai transformé, le pouvoir d’achat est devenu l’une des principales préoccupations des Français. Si ce n’est l’unique à l’approche de Noël.

Que peut-il faire dans ce domaine qui, moins que d’autres, ne se paye pas de mots ? Les promesses ne payent pas les factures, Il se sait attendu sur la question. L’opposition est sur le pied de guerre. L’opinion aux aguets.

La défiscalisation des heures supplémentaires, votée cet été, prend du temps à faire sentir ses effets. Les réformes fiscales n’auront aucun effet immédiat pour le plus grand nombre. Alors, il a dû arpenter de nouveaux terrains.

Substituer t’indice des prix à l’indice de ta construction pour la réévaluation des loyers est un message fort envoyé aux locataires. La France n’est pas qu’un pays de propriétaires, vous ne serez pas les oubliés du quinquennat. Cette mesure devrait freiner les hausses des Foyers. Las, on ne parle plus que des risques d’inflation...

Autre piste, Le déblocage partiel de La participation. CeLa revient à rendre possible l’utilisation immédiate d’économies destinées à assurer l’avenir. Alors que l’on ne parle que de la difficulté à financer les retraites, c’est un choix que peu de Français risquent de faire.

La monétisation des RTT est une piste gui a soulevé l’enthousiasme du patronat. C’était attendu, Mais qui n’a pas provoqué la grogne des syndicats c’était moins prévu. Habilement, Nicolas Sarkozy a imposé aux entreprises qui souhaitent se libérer des 35 heures des négociations salariales. Les centrales syndicales ont presque applaudi.

Depuis, les économistes se succèdent pour expliquer qu’il ne faNait pas encourager La demande, mais renforcer Les entreprises. Ne disposant pas d’un marché national ferme, ces dernières sont fragilisées à l’international. Le rétablissement de la confiance n’est-elle pas la meilleure béquille que peut leur offrir le gouvernement ?

Répondre à cet article