Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Nous sommes tous d’un « sang impur » ! Qu’on se le dise...

Dimanche 28 mars 2010, par Pierre-Marie Gallois // La France

Peau tannée d'origine humaine exposée en 2003 Et bien avant nous, tous les nôtres...

Paroles du nouvel "évangile" prêché par un de ses grands prêtres, Monsieur Eric Besson.

"Sur la Marseillaise, j’ai déjà dit plusieurs fois, oui, je pense que tous nos concitoyens et notamment les plus jeunes d’entre eux, doivent comprendre et connaître les paroles de la Marseillaise et notamment pour une raison qui ne vous a pas échappée, c’est que la formule, la phrase « qu’un sang impur abreuve nos sillons » en 2010, elle n’a rien d’évident. Qu’est-ce qu’il faut expliquer ? Que le sang impur ce n’est pas le sang des étrangers, c’est historiquement le sang de ceux qui voulaient abattre la Révolution française, le sang de ceux qui voulaient mettre fin à notre République. Donc c’est ça qu’il faut expliquer."

Lire l’entretien donné par le ministre de "l’identité nationale" à Monsieur Demorand, sur France-Inter le 8 février 2010... Enfin un ministre qui a compris le génocide vendéen...

Charette, La Rouërie, La Rochejacquelein, Jean Cottereau, tous ceux de la Virée de Galerne, Cadoudal, les "connus" et les "anonymes", les prêtres et soeurs qui ont connu la "grâce" des mariages républicains, tous les noyés, les massacrés, femmes et enfants, même leur bétail, étaient d’un sang impur. C’est cela que doivent comprendre les plus jeunes qui vont chanter la "Marseillaise"... A valoir pour les moins jeunes aussi !

Un grand merci au plus zélé des larbins du président de la République qui n’exprime que la pensée de son maître...

Martyrisés le 28 février 1794,à Les Lucs-sur-Boulogne, Vendée

Les noyades de Nantes

Vous relirez :

Du génocide vendéen…

  • « En inventant les camps de concentration pour les prêtres réfractaires (Rochefort), les camps d’extermination pour les Vendéens (Noirmoutier) et les tanneries de peaux humaines (Ponts-de-Cé), c’est au nom de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité que la République française a préfiguré la Shoah par le génocide du peuple vendéen et la haine de l’autre. » Jean Marc YRONDE
  • « Tout est exécrable dans ce malheureux pays, et cette race doit être anéantie jusqu’au dernier. » GARNIER de SAINTES
  • « Les massacrés étaient des ennemis politiques, et la clémence qui leur pardonne est barbare, c’est un crime contre l’humanité. » ROBESPIERRE
  • « Il ne faut admettre que les révolutionnaires, des patriotes ayant le courage de boire un verre de sang humain. » GOULLIN

Lire :

Du génocide vendéen…

Le 23 décembre 2007

Un bien beau travail qui nous a été adressé par l’ami Manfred ! Du grand « massacre humanitaire » qui ne manque toujours pas d’avoir des héritiers débordants d’amour et de générosité, la corbeille de la « Liberté » dans leurs bagages…

Eric Besson : "Vous verrez cet après-midi, je suis désolé, je ne peux pas... "

N. Demorand : "La Marseillaise, vous pouvez nous le dire, c’est quand même l’hymne national ?"

Eric Besson : "Sur la Marseillaise, j’ai déjà dit plusieurs fois, oui, je pense que tous nos concitoyens et notamment les plus jeunes d’entre eux, doivent comprendre et connaître les paroles de la Marseillaise et notamment pour une raison qui ne vous a pas échappée, c’est que la formule, la phrase « qu’un sang impur abreuve nos sillons » en 2010, elle n’a rien d’évident. Qu’est-ce qu’il faut expliquer ? Que le sang impur ce n’est pas le sang des étrangers, c’est historiquement le sang de ceux qui voulaient abattre la Révolution française, le sang de ceux qui voulaient mettre fin à notre République. Donc c’est ça qu’il faut expliquer."

Tout lire...

Interview de M. Éric Besson, ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, à France-Inter le 8 février 2010, sur les enjeux et la portée du séminaire gouvernemental organisé à propos de l’identité nationale. http://discours.vie-publique.fr/notices/103000319.html

Répondre à cet article