Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Mon ami : Le Président.

Lundi 25 juin 2007, par Paul Vaurs // La France

L’incontestable triomphe de Nicolas Sarkozy, me comble d’allégresse, finis les incertitudes. Des lendemains d’espoir, prédominent pour le plus grand bonheur de notre chère Patrie ; Celle des Lys Immaculés, et du Coq Gaulois. Nos craintes sont dissipées. Notre Président, est dans la lignée Capétienne, celle qui dans la désespérance, a redonné l’espoir.

Nicolas Sarkozy vient de remettre sur les rails un nouveau traité Européen ; Pour cela, il a fait ce que son prédécesseur Charles de Gaulle a fait en son temps. Monsieur le Président Sarkozy a bénéficié du concours de l’Allemagne et du Royaume-Uni. La Pologne quant à elle, a dû mettre un terme à ses exigences, face à la détermination de la chancelière Angela Merkel .

Nous connaissons enfin, les intentions réelles d’un gouvernement, telles qu’elles se traduiront en projet de loi sur les différents aspects de la politique sociale, de la politique pénale et de l’immigration. Contrairement à des opposants systématiques, je me garderais bien de faire un procès d’intention au gouvernement, j’irais même jusqu’à lui faire un chèque en blanc pour que la majorité parlementaire, puisse, réaliser les projets du candidat Sarkozy. Avec un homme de la compétence de Brice Hortefeux, soyons certains qu’une véritable politique d’immigration, « fondée sur le respect des êtres humains. Le Ministre Brice Hortefeux trouvera des solutions, pour que soit respecté les droits des humains à vivre dans l’honneur et la dignité.

Les réactions positives du Medef, prouvent que si l’ultra-libéralisme n’est plus de mise, un libéralisme à l’échelle humaine s’engage dans une voie démocratique, reprenant ainsi, à la lettre et à l’esprit, les institutions fondées par le général de Gaulle. 

Le nouveau Président exerce des fonctions qui par le passé, relevaient du Premier Ministre. En agissant ainsi, le Président Sarkozy, institue avec douceur, et avec le consentement du peuple un Régime Présidentiel. Monsieur François Fillon est le second homme fort du Pays, il gouverne le Pays, en osmose avec le Chef de l’Etat. D’un Régime quasi anarchique, la France est désormais gouvernée par un homme qui a été élu pour cinq ans, et qui a la détermination de servir la France, l’Europe, voire le monde, avec les autres grandes puissances, dont la Russie, les Etats-Unis d’Amérique, et la Chine.

Face au régime Présidentiel, nous avons en Europe dix Monarchies Constitutionnelles ; Par conviction, elles ont ma préférence, mais je suis lucide et la Présidence d’un Nicolas Sarkozy me convient parfaitement.

La gauche Française est en plein cafouillage, chez les Socialistes, c’est en avant toute, pousser pas derrière, ont-y arrivera un jour ! S’il y a des courants, je crains plutôt, qu’ils aient chez eux la courante. Mélanchon qui pense que « les armées » de Ségolène Royal sont prêtes à faire un coût d’État, Fabius et DSK sont au bord de la dépression, et François Hollande qui médite sur le fait d’être cocu ou d’avoir eu le tort de la faire cocu. Roméo et Juliette, c’est terminé. 

Le défaitisme de la direction socialiste, l’absence de projet politique cohérent, les hésitations stratégiques et les luttes entre fractions, empêche les citoyens de leur faire confiance. Nombre de socialistes, veulent réaliser l’union avec les centristes, beaucoup conçoivent la politique comme une carrière à réussir au sein de l’oligarchie et s’accommodent de l’ultra-libéralisme ; Nombreux sont ceux qui souhaitent en finir avec une V° République déjà mise à mal par le quinquennat. 

Il y a cependant, pire que la gauche, cette gauche plutôt social démocrate, qui a parfois tendance à vouloir s’allier avec l’extrémisme gauchiste : Des camarades comme Krivine ou Besancenot sont des dangereux fascistes de gauche.

Buffet Marie-Georges une bolchevique qui s’amuse avec des Verts plus vert, que du vert-de-gris ; Tout cela peut devenir dangereux et menacer notre démocratie.

La France du mois de Mai, a fait le bon choix, Nicolas Sarkozy est aux commandes du Navire France, faisons-lui confiance. Si François Mitterrand a permis au Front National de faire son entré au Parlement, et par là même d’arriver second aux élections Présidentielle de 2002, Nicolas Sarkozy a laminé le parti de Jean-Marie le Pen, tout comme François Mitterrand avait laminé le Parti communiste.

Je terminerais en m’adressant au Chef de l’Etat : Nicolas, te souviens-tu de tes débuts ? Nous étions peu nombreux à tes côtés ; Un jour tu m’as dit lors d’une réunion au « Pavillon Dauphine » à Paris : " Lorsque je suis devenu Maire de Neuilly, je me suis trouvé beaucoup d’amis, des amis que je ne connaissais même pas ; Mais j’ai gardé une affection particulière pour les amis d’avant, Paul Vaurs était de cela, il a toujours été à mes cotés dans les bons et dans les mauvais moments, il a toujours investi en moi affectivement, il m’a toujours considéré comme son fils, et aujourd’hui mon cher Paul tu es... " Merci mon Cher Nicolas, je te l’ai toujours dit, tu es dans mon cœur de paysan Rouergat une personne que j’aime comme un membre de ma famille de sang. Que Dieu te protège, toi, ton épouse, et tes chers enfants.

Paul Vaurs.

Répondre à cet article