Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Les Marie-Laure, les Jeanne, les Bénédicte, liste non exhaustive…

Vendredi 8 mai 2009 // La France

N’ont qu’à bien se tenir ! Foi de Valérie Pécresse qui leur lance : « Je voudrais faire émerger les Rama, les Rachida et les Fadela de demain »

Débordement de « sexisme » ?

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en appelle au « culte » musulman : « Au gouvernement, nous avons du mal car nous ne connaissons pas les réseaux pour promouvoir ces gens. Faites la même chose que les autres cultes…Faites du lobbying et venez travailler avec nous. »

Non, vous ne rêvez pas…

Et n’oubliez pas que sous peu vous serez sous l’œil et les oreilles de la « Veille de l’opinion »…


Campus Nicolas… de Condorcet

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche était l’invitée, lundi soir, de l’Union des associations musulmanes de la Seine-Saint-Denis, l’UAM-93, à la Bourse du travail d’Aubervilliers.
 
Elle a moins parlé des musulmans que de la diversité en général. La ministre a insisté sur l’importance d’en finir avec cette barrière entre Paris et sa banlieue nord-est. Et pour prouver qu’elle y œuvrait, elle a choisi de débattre avec les musulmans à Aubervilliers, ville qui a été choisie en juillet dernier pour accueillir le futur campus universitaire d’envergure internationale. D’emblée, elle a déclaré : "Nous avons tous les deux un rêve [NDLR : avec le maire socialiste Jacques Salvator, qui a fait une brève apparition au début de la rencontre] : accueillir sur ce campus les plus grands chercheurs, rivaliser avec Harvard et Cambridge. Il faut qu’en Seine-Saint-Denis, on ait de l’excellence."

Valérie Pécresse a répété vouloir "promouvoir la diversité dans la formation." Elle a évoqué une série de mesures en cours ou à mettre en place pour "faire émerger les Rama, les Rachida et les Fadela de demain" : créer un diplôme d’accès à l’université pour ceux qui n’ont pas le bac (compris dans le plan Banlieue de Fadela Amara), construire un pôle Paris-Nord, développer les IUT en Seine-Saint-Denis, les classes prépas, les formations en alternance et augmenter le nombre de logements étudiants. "3000 logements sociaux étudiants sont prévus dans les Hauts-de-Seine, le même nombre dans les Yvelines, a déclaré la ministre. Et actuellement je négocie avec Bertrand Delanoë pour en construire 4000 à Paris." Des logements qui seront pris en compte dans les 20 % de logements sociaux imposés aux communes par l’article 55 de la loi SRU.
 Chaudement applaudie tout au long de la soirée, Valérie Pécresse a enfin invité les musulmans à se manifester pour faire émerger leurs élites.
 
« Au gouvernement, nous avons du mal car nous ne connaissons pas les réseaux pour promouvoir ces gens. Faites la même chose que les autres cultes, a-t-elle encouragé. Faites du lobbying et venez travailler avec nous. »

Répondre à cet article