Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Bénin.

Le pape Benoît XVI attendu à Cotonou en novembre.

Dimanche 10 juillet 2011 // La Religion

Sauf cas de force majeure, le chef du l’Eglise Catholique, le pape Benoît XVI, effectuera une visite pastorale, au Bénin, du 18 au 20 novembre 2011. Ce voyage qui sera le deuxième du Saint-Père en Afrique, lui permettra de célébrer le jubilé des 150 ans de l’évangélisation du Bénin, terre du vodou par excellence et suprêmement mystique. Le pape rendra aussi et surtout hommage au cardinal Bernardin Gantin, ancien doyen du collège des cardinaux. Outre le fait qu’ils étaient deux grands théologiens qui s’estimaient beaucoup réciproquement, on relève que Bernardin Gantin avait été créé cardinal par le pape Paul VI en même temps que Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, lors du consistoire du 27 juin 1977. Né le 8 mai 1922 à Toffo, au Bénin, le cardinal Gantin a rendu l’âme de suite d’une maladie, le 13 mai 2008, à Paris. Le Bénin, à commencer par son président Yayi Boni, lui a rendu tous les hommages possibles : l’aéroport de Cotonou a été baptisé la même année « Aéroport Cardinal Bernardin Gantin » en 2008, tandis que quelques mois plus tard, un timbre-poste à l’effigie du défunt prélat était mis en circulation.

Aujourd’hui, la Fondation Bernardin Gantin, créée le 13 mai 2009, essaie de perpétuer son oeuvre : servir l’homme qu’il soit riche ou pauvre, femme ou homme, adulte ou enfant, noir ou blanc, roturier ou prince, illettré ou intellectuel. C’est l’ensemble de l’oeuvre de ce grand homme que son frère en Christ Benoît XVI rendra hommage lors de ce voyage au Bénin, pendant lequel il remettra l’exhortation post-synodale du deuxième synode spécial pour l’Afrique qui s’est tenu au Vatican en octobre 2009. Selon une source au Vatican, Le Souverain pontife a l’intention de remettre aux représentants des conférences épiscopales de tout le continent africain une exhortation apostolique, qui sera le fruit de l’assemblée spéciale pour l’Afrique
du Synode des évêques qui s’est tenue au Vatican en octobre 2009 ». Ce document qui est une élaboration du thème du Synode : « L’église en Afrique au service de la réconciliation, de la justice et de la paix », sera un « guide pastoral pour l’église en Afrique pour les prochaines années ».

Le Bénin attirait beaucoup le prédécesseur de Benoît XVI. C’est ainsi que le pape Jean Paul II y était venu pour la première fois le 17 février 1982 au cours d’une tournée qui l’avait également conduit au Nigeria, au Gabon et en Guinée équatoriale. Jean Paul II était revenu dans ce pays le 3 février 1993, date anniversaire de l’ordination épiscopale du cardinal Gantin, 36 ans plus tôt. Au cours de ce séjour, il avait ordonné 11 diacres à Cotonou.

Répondre à cet article