L’Afrique se modernise.

Le Togo est prêt à accueillir les investisseurs.

Vendredi 12 décembre 2008 // L’Afrique

Il y a quelques semaines, le président du groupe Ecobank, Mandé Sidibé, déclarait, à Lomé, que « le climat des affaires s’améliore au Togo ». Le groupe Ecobank, l’une des institutions financières privées les plus performantes du continent, créée en 1985 et disposant aujourd’hui de 25 filiales, de 600 agences et employant 10 000 personnes de 29 nationalités différentes en Afrique, a décidé d’élever une tour de sept étages en guise de siège social, dans la capitale togolaise. Située en bord de mer, elle comprendra des bureaux, deux centres de technologie et de télécommunication, un centre de formation bancaire, un complexe de conférence et de restauration, des salles de sports et de loisir.

Cette dynamique a été poursuivie lors de la visite officielle du chef de l’Etat en France, laquelle a permis à ses ministres de nouer de nouveaux accords. C’est par exemple le cas du ministre de l’Economie et des Finances, le très effacé mais efficace Adji Othèth Ayassor qui va faciliter l’installation du Groupe de télécommunication Orange au Togo. Ainsi, après Togocel et Moov, le Togo aura en 2009, un quatrième opérateur de téléphonie mobile. Orange pense s’installer définitivement dans le pays de feu le sage Gnassingbé Eyadèma au dernier trimestre de l’année prochaine. Une convention a été signée en ce sens mercredi 19 novembre entre le ministre Adji Othèth Ayassor et le patron d’orange, Didier Lombard, séance de signature à laquelle a participé Marc Rennard, le directeur exécutif international Afrique, Moyen-Orient et Asie du groupe.

Orange Togo travaillera avec Togo télécom sans toutefois avoir de lien capitalistique avec l’opérateur public. Alors que le Togo se satisfait de diversifier encore plus son offre téléphonique, Orange estime qu’il faudra neuf mois pour installer le réseau 3G et pour ensuite le commercialiser. Le réseau 3G permet de passer et de recevoir des communications de grande qualité, de se connecter à l’Internet rapide et de recevoir des programmes de télévision sur les portables.

La marque Orange est déjà bien implantée en Afrique avec des licences en Côte d’Ivoire, au Mati, au Niger, au Sénégal, en Guinée équatoriale ou en Centrafrique. L’opérateur français est aussi présent sur le réseau fixe et ADSL en Côte d’Ivoire, au Kenya et au Sénégal notamment.

Un autre opérateur devrait être opérationnel dans quelques mois au Togo le Libyen Green Network déjà implanté dans plusieurs pays africains comme le Niger et l’Ouganda.

Répondre à cet article