Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Le Président.

Vendredi 19 septembre 2008 // Homme d’honneur

Que celles et ceux qui n’ont que mépris pour le Chef de l’État se regardent en face. Le miroir leur retournera l’image d’imposteurs immondes qu’ils sont.

Introduction

Faire de la politique est un mal nécessaire, il faut que des femmes et des hommes, « après avoir été élus » se dévouent pour servir la Patrie, et aujourd’hui, c’est une Europe qui n’arrive pas à trouver les repères indispensables à son épanouissement. L’Europe à 15 pose déjà de nombreuses difficultés ! Que dire d’une Europe à 27 où les exigences sociales et les salaires vont parfois du simple au double, trop souvent la différence des traitements sociaux est encore bien plus disparate. Le peuple de France n’est plus en mesure d’accepter que des salariés se re trouvent au chômage suite à des délocalisations dans des États anciennement sous la domination de la Dictature Communiste.

En France les citoyens sont victimes de la malhonnêteté de certains élus ou d’agents de la fonction publique qui confondent « en toute connaissance, l’argent du peuple et le leur » d’où, des scandales à répétition qui « dieux merci » conduisent ces voyous dans les geôles de notre démocratie.
La France, vieux et grand Pays, tu as connu des périodes fastes, nos illustres Rois et Reines, te firent connaître dans tout l’univers, ta culture, ta grandeur, ton savoir, fut l’œuvre de nos Souverains Capétiens et notre langue était parlé dans tous les Royaumes de la terre. Des philosophes furent les ambassadeurs des idées de « Liberté de Fraternité et d’Egalité ». Mais ces idées pour nobles quelles sont, non jamais été mis en pratique à l’intérieur de tes frontières.

Téléchargez le dossier complet au format PDF :

PDF - 763.9 ko
Le Président

Répondre à cet article