Le Laguiole un fromage au bon goût de l’Aubrac.

Mardi 13 décembre 2011 // La France

Le Laguiole un fromage au bon goût de l’Aubrac

Du 8 au 11 décembre, au parc des expositions de Toulouse, la région Midi-Pyrénées organise la SISQUA, le salon de la qualité alimentaire. Il s’agit d’une vitrine sur les produits de qualité qui témoignent du « SAVOIR BIEN MANGER ET MANGER BON. »
 
Connu pour ses lames de couteau et ses étoiles de restaurant, Laguiole est pour beaucoup, avant tout, un nom de fromage. Un fromage sec, à 45 % de matière grasse, à pâte jaune et à croûte blanchâtre et orange qui va foncer avec le temps après être resté de longs mois en affinage.

Produit régional de qualité par excellence, le Laguiole est labellisé en AOC depuis 50 ans, et cela grâce à un homme monument de l’Aubrac « Monsieur André Valadier ». Son avenir est pourtant tout jeune, du nom de la coopérative qui le commercialise, en grande majorité en Midi-Pyrénées : Jeune Montagne. 

Frais ? Pour l’aligot !

Cette coopérative fromagère a vu le jour en mars 1960 sous l’impulsion d’André Valadier ; un jeune producteur alors à la tête d’un troupeau de treize vaches. Refusant le naufrage de la tradition fromagère de l’Aubrac, ses efforts se conjuguèrent à ceux du Syndicat de producteur afin que le fromage de Laguiole soit reconnu et protégé. Un demi-siècle plus tard, Jeune Montagne collecte du lait de simmental et d’Aubrac. Le résultat, à Laguiole même, dans ce fief de la tradition : une pâte non cuite et le salers.

La tome fraîche obtenue est à la base de l’aligot. Jeune montagne développe toute une phuilosophie autour de son fromage. Il est issu d’une agriculture respectueuse de l’environnement ( maïs et ensilage sont interdits, par exemple, au profit des prairies il est facteur de biodiversité animale grâce à la réhabilitation de la race aubrac pour le lait ; il est promoteur d’une agriculture équitable ; la valeur ajoutée est intégralement retournée. Et le succés commercial est au rendez-vous. La coopérative brasse un chiffre d’affaire de 16 millions d’euros par an et emploie désormais 80 salariés. Elle traite 14 millions de litre de lait tout en maintenant le cap de la qualité d’un fromage de terroir.

ATTENTION à L’ARNAQUE !

Chers Internautes ACHETER FRANÇAIS, et de préférence au lieu où est fabriqué le produit que vous voulez acquérir.

Le fromage de Laguiole en vente chez celui qui le produit, c’est-à-dire : À la coopérative jeune montagne.

Nos couteaux : Seuls deux fabriquants font à Laguiole le VRAI couteau.

Les forges de Laguiole (route d’Aubrac), Honoré Durant place du Monument aux morts.

Tout le reste vient de la ville de Thiers ou des pays à bas coût. Ce sont de faux Laguiole, ne vous laissez pas piéger.

Répondre à cet article