Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

La Fiscalité en France est contraire aux principes même des valeurs Républicaines.

Jeudi 1er février 2007, par Paul Vaurs // La France

La Fiscalité en France est contraire aux principes même des valeurs
Républicaines. Quitte à me faire traiter de « Poujadiste » ce qui ne veut
rien dire, l’état républicain est iconoclaste.

Premier exemple.

Je vais écrire sur deux citoyens qui ont le même cursus depuis l’âge de 10
ans. L’un s’appelle Pierre et l’autre Paul. À l’âge de 16 ans, Pierre décide
non seulement d’arrêter ses études, mais en plus, c’est un adepte dès 35
heures. Il souhaite aller à la pêche et à la chasse, peut importe son
salaire, il a plusieurs enfants, perçoit beaucoup d’Euros versé par l’État,
et lorsqu’il est au chômage le gouvernement lui verse de quoi vivre avec sa
femme qui travaille à mi-temps, et ses quatre enfants bénéficient des
avantages sociaux prévus par des Lois votés par les élus du peuple. De temps
en temps il manifeste pour réclamer plus d’avantages aux côtés des
responsables syndicaux, il chante l’internationale juste avant de retourner
chez lui.

Paul, qu’en à lui n’a pas la fibre des longues études, il lit beaucoup,
écoute la radio et le soir, il suit les informations devant sa télévision.
Il constate avec tristesse que des milliers d’étudiants ne trouvent pas de
travail, et cependant ils ont le Bac + 5 et plus encore. Par contre il peut
vérifier que des milliers d’emplois sont disponibles dans les métiers du
tertiaire. Il songe aussi à créer sa propre entreprise, comme il est habile
avec ses mains, il décide de créer une entreprise de BTP, bâtiment et
travaux publics.

Les années passent, Pierre et toujours en quête d’obtenir des avantages
sociaux et financiers, et Paul s’aperçoit qu’il paye de plus en plus d’impôts.
Par moments, il veut tout abandonner, partir à l’étranger ; Il ne trouve
plus de salariés, les 35 heures ont plombé sa PME et les charges sociales
lui volent la moitié de son salaire. En travaillant 15 heures par jour avec
son épouse, en économisant sous par sous, il réussit à détenir un pécule qui
lui permet d’acheter la maison de ses rêves. Pierre la cigale vit
tranquillement, il n’a pas amassé des fortunes, par contre il n’a eu de
cesse de bénéficier des largesses de l’État providence.

La Démocratie française est une (vache à lait) grâce à l’argent que lui
versent des (fourmis) comme Paul. Comme toutes Démocraties le peuple vote,
et des élus sièges dans les Palais Nationaux ; Il doit donc payer de plus en
plus. Il vient de recevoir ses feuilles d’Impôts ::Impôts sur le revenu,
CSG, impôts sur la fortune et j’en passe.

Un jour d’été, Pierre et Paul se retrouvent, et vont discuter sur un banc.
Paul demande à Pierre s’il est heureux, la réponse fuse : » Oui j’ai bien
vécu, et je continue à bien vivre grâce à des cons comme toi. Ton argent
arrive à son terminus, et son terminus, c’est moi et mes semblables. Je
laisse aux internautes le soin de tirer un enseignement d’un vécu qui est
réel.

Ce n’est pas en trucidant les « Riches » que l’on va soulager la misère d’un
peuple qui souffre. C’est à l’état Républicain de revoir de A à Z ses
propres dépenses, de supprimer pléthores de minis pouvoirs, de supprimer
trente milles Communes, les Départements, le Sénat, et de donner des
pouvoirs législatifs au conseil Economique et Social.

Répondre à cet article