Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

« Il pleure, mouche, fait pipi »...

Samedi 16 avril 2011, par Rodolphe Clauteaux // Divers

Il est à « pleurer » !

Quand notre ami Rodolphe Clauteaux découvre « Yotaro », le « bébé électronique » qui console les « papas japonais » en manque de paternité...

En attendant le grand silence blanc ?

Portemont, le 9 mars 2011

Yotaro le bébé pour avoir envie d’un bébé

Les démographes japonais terrorisent le bon peuple ! Mais ils sont formels, si ça continue comme ça, et y’a pas de raison pour que ça change, le dernier Japonais naîtra dans huit cents ans. Et c’est de pire en pire, les calculateur japonais, calculaient, il y a un an que le dernier bébé, c’était pour dans 1200 ans ! En un an, ils ont perdu 400 ans. Et ça va vite, depuis 2005, les 127 millions de Japonais sont 1 million de moins chaque année !

Pour lutter contre cette grève des femmes qui ne veulent plus de bébés, le Gouvernement n’a pas hésité. 40 euros, par mois et par enfant jusqu’à ses trois ans ! Fabuleux. La pilule coûte certainement moins cher. Si on avait des “alloc” comme ça en France, on vieillirait tous encore plus vite.

Pour le moment, pas de solution en vue. Dans les rues, on voit de plus en plus de gens sur trois jambes. Deux plus une canne.

Et sur quatre, de moins en moins. Plus de petits japonais rampant sur les parquets de bambou. Les filles n’en veulent pas. Alors les gus, ils ont inventé un substitut. Le bébé électronique, un robot, quoi.

Yotaro c’est son nom. Une tête d’extra terrestre, il pleure, mouche, fait pipi. Et les liquides concernés sont froids ou tièdes, selon la source. Si on le caresse, il est content. Si pas, il pleure.

Dès qu’on s’approche du berceau, Yotaro réagit. Et des réactions, il en a à la pelle. C’est un ordinateur qui les a en stock. Et les expressions de son visage, itou, tout plein, projetées par une lanterne magique depuis dessous le “berceau”.
L’ennui, avec Yotaro, c’est qu’on ne peut pas le prendre dans ses bras. Il est couché dans la boîte où sont rangées la mécanique et l’électronique, c’est-à-dire pour la figure de Yotaro, le projecteur, et pour pipi, les réserves d’eau tiède ou froide, et puis aussi, l’ordinateur…
 
Mais ça fait rien, il paraît que les Japonaises en âge d’avoir un enfant, après avoir fait quelques caresses, ouï quelques vagissements, essuyé quelques larmes ou changé une couche, ne veulent plus de la pilule ! Comme quoi…

Mais en attendant que Yotaro change le cours des choses, la situation est critique. Les Japonais ne peuvent plus économiser. Leur taux d’épargne est négatif, - 2,1% ! C’est une manière de « seikatsu boei », de défendre son train de vie. Et seuls, parmi les pays de l’OCDE, le Japon et la Finlande ont aujourd’hui un taux d’épargne négatif.

La vieillesse est désormais un problème “visible”. Des métiers qui chez nous, sont réservés aux jeunes, sont maintenant exercés par des vieux. Des vieux qui prennent leur retraite après 70 ans…

Les rockers et autres DJ ont plus de cinquante ans, itou pour les acteurs de films pornos ! Et la pub s’y met, les budgets explosent s’ils concernent les perruques, les dentiers, les maisons de retraite, ou des produits contre l’incontinence !

Quand on vous dit que l’apocalypse, la vraie, c’est pour 2050 !

La bombe démographique, ce ne sont pas les petits Chinois, ni même les Africains, la bombe, c’est la chute de la natalité.

Or, à partir de la moitié de ce siècle, il reste 40 ans, la courbe démographique mondiale, va s’effondrer comme elle s’est déjà effondrée au Japon, en Chine, en Iran et même en Algérie !

Moins d’élèves dans les écoles, moins de clients dans les magasins, moins de travailleurs dans les usines ou les commerces…

Les écolos seront contents, la planète se refroidira tranquille, mais y’aura plus personne pour grelotter.

Répondre à cet article