Frapper fort !

Samedi 11 juin 2011 // La France

Nous sommes choyés par le gouvernement.

Il n’a de cesse de prendre des mesures pour améliorer notre quotidien.

Tous les « indicateurs » de notre société en témoigne…

Toutes les sept minutes un viol serait commis en France. Dans huit cas sur 10 l’agresseur est connu de la victime. Dans près de 50% des cas il s’agit soit d’un membre de la famille ou de l’entourage proche. Un tiers des viols est un viol au sein du couple. Bien des idées reçues doivent être balayées. Le viol n’est pas commis uniquement par des psychopathes et n’est pas la résultante de la misère sociale. Il touche tous les milieux. Il faut cesser de s’accrocher aux mauvaises imageries d’Epinal… « ne sont violées que les jeunes filles ou jeunes femmes provocantes, en mini-jupe et profond décolleté »…

Les violences physiques et sexuelles envers les femmes ont augmenté de 15% ces deux dernières années.

Grande, très grande est la misère au royaume de France. Il suffit de passer au crible la presse provinciale : « Quatre adolescents de 14 à 16 ans ont été mis en examen vendredi pour "viol aggravé" après s’en être pris mercredi à une jeune fille de 14 ans devant la gare de la Part-Dieu à Lyon, sous les yeux d’une dizaine d’autres mineurs dont certains ont filmé la scène avec leurs portables » http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/viol-collectif-a-lyon-4-mineurs-mis-en-examen-6442327.html

Un exemple parmi bien d’autres…

La violence envahit notre société par tous ses « pores ». Nombre d’écoles et collèges sont devenus un champ de bataille : « Un adolescent de 14 ans se bat pour survivre après une agression d’une extrême violence à la sortie de son collège, hier, à Garges-lès-Gonesse dans le Val d’Oise. La veille, il se serait fait voler son téléphone portable, que son grand frère serait allé « récupérer »... http://www.parismatch.com/Actu-Match/Societe/Actu/Garges-les-Gonesse-l-adolescent-agresse-a-son-college-entre-la-vie-et-la-mort-290383/

Un exemple parmi combien d ‘autres ? « 254.000 jeunes ont quitté le système scolaire entre juin 2010 et mars 2011. Environ 70.000 se seraient inscrits dans les missions locales ; 180.000 jeunes ont donc été "perdus de vue", selon l’Éducation nationale elle-même... » http://www.tessolidaire.com

Tous les indicateurs concordent… « En France, ce sont 3 100 000 personnes soit 9% de la population âgée de 18 à 65 ans qui sont en situation d’illettrisme, un chiffre en augmentation. » http://www.ac-nancy-metz.fr/Academie/Actualites/assises_illettrisme.htm

Depuis des décennies des millions d’euros ont été dépensés dans les circuits « sociaux »…

Des « armées » d’ « éducateurs-copains » ont prêché la bonne parole… Le « mal » ne cesse pas de gagner du terrain malgré campagnes après campagnes d’information, de sensibilisation… Rien n’y fait.

Des tonnes de doctes rapports tentent de disséquer les causes : « perte de repères » ; « valorisation de la violence dans les médias »… « Observatoires » ; « Comités » et « Commissions » précèdent des « cellules de crise », des « soutiens », tout un arsenal couronne l’impuissance.

Un domaine, toutefois, est « roi » pour que nous soyons convaincu de la sollicitude de nos gouvernants : la « sécurité routière »…

En filigrane, la vache à lait que sont les automobilistes et « routiers » de toutes conditions.

Le comité interministériel de la sécurité routière (CISR) réuni mercredi 11 mai à Matignon a annoncé une série de mesures visant à réduire la mortalité sur les routes. Endiguer l’augmentation de la mortalité routière constatée sur les routes françaises depuis le début de l’année !

La belle affaire.

1 000 nouveaux radars seront déployés d’ici à la fin de l’année 2012 et des radars mobiles de nouvelle génération (radars embarqués) seront expérimentés dès cette année.

Les panneaux indiquant les radars fixes seront supprimés. Les cartes d’implantation des radars ne seront plus rendues publiques. Il n’est dors et déjà plus possible de visualiser la carte sur le site du gouvernement qui nous indique : « Impossible d’afficher la carte. Elle n’existe pas ou a été supprimée par le service publieur. ».

Les avertisseurs de radars vont être interdits. A ce jour le CISR, ne précise pas si cette mesure concerne les avertisseurs de type « coyotes » mais aussi les GPS de navigations qui permettent le guidage, et qui « embarquent » le plus souvent un système d’avertisseur radar…
 
Tout est à l’avenant. Ne pas omettre de substantielles hausses des amendes… Les piétons hors les « clous » pourraient aussi être visés. Tout un art… « À un an des présidentielles, il faut trouver des mesures chocs mais populaires. » Dixit un spécialiste du dossier…

Les « associations de victimes » applaudissent, débordant de bonnes intentions et de bons sentiments. Ce qui n’a jamais fait une bonne politique…

Tout et son contraire sont « idéologiquement » développés. Lire : « Délinquance routière : les faux arguments du lobby répressif » La réalité ?

« Pour simplifier, l’on a donc essentiellement affaire en réalité à une petite délinquance routière qui concerne non pas une minorité de dangereux chauffards alcooliques mais à l’évidence une partie beaucoup plus importante, plus « ordinaire » et peu dangereuse de la population française. » http://insecurite.blog.lemonde.fr/2011/05/12/lexplosion-de-la-delinquance-routiere-et-de-sa-repression/

Fixer l’attention des « braves » gens, jouer sur les cordes sensibles, caresser l’émotion…

La mort d’un proche, d’enfants, tués par un « chauffard » provoque bien des drames.

S’ils ne sont pas comparables, les « destructions » d’emplois, conséquences de décennies de politiques suicidaires ne suscitent pas autant d’énergie chez nos gouvernants !

Agité sur tous les fronts médiatiques, chantre de la « Liberté », apôtre des « printemps arabes » -liste non exhaustive -, le seul domaine où l’Etat devenu une coquille vide règne en maître : la répression routière !

Nous sommes bien loin de la « res publica »…

Répondre à cet article