Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Des nouvelles des Manants du Roi ...

Mercredi 26 août 2009 // L’Histoire


Du jacquet Jean et de la jacquotte Philomène...

Des nouvelles dont nous prenons connaissance, revenant des Chemins de saint Jacques, où nous avions accompagné quelques jeunes manants du Roi réunis aux « Jacquets de sainte Foy »...

Saint Jacques a plus d’un tour dans son sac ! Noël ! Noël ! Noël !

Et tous nos vœux et félicitations !

Les jacquottes et jacquets des Manants du Roi, le 14 juillet 2009

La Maison de France sur le chemin de Saint Jacques…

Le Prince Jean et la Princesse Philomena viennent de terminer leur voyage de noces. Comme ils l’avaient annoncé, il fut long mais pas très éloigné. Ils ont fait le chemin de Saint Jacques entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Compostelle.

La Princesse avait commencé le chemin il y a deux ans au Puy. Le Prince est venu la rejoindre l’année dernière entre Conques et les Pyrénées.
Ces quelques jours les ayant fortement marqués, ils ont souhaité le continuer ensemble. Aujourd’hui, ils le terminent pour ainsi dire à trois, ayant la joie d’annoncer un heureux événement.


La princesse Philomena et le prince Jean au col de Roncevaux,
point de départ du "Camino francés"

Saint Jacques, aimable protecteur des pèlerins ?

La bataille de Clavijo ? Vraie ou fausse ?

C’est la première manifestation historique de saint Jacques en matamore. Ces événements mythiques eurent sur l’Espagne renaissante un effet considérable. L’écho de la victoire de Clavijo, qu’elle soit vraie ou fausse, mobilisa tout un peuple et transforma un ensemble de guerres régionales en croisade nationale, la Reconquista...

Après cette bataille, le cri de guerre devint : « ¡ Santiago y cierra España ! » qui peut se traduire par « Saint Jacques et charge Espagne ! »

Saint Jacques à la bataille de Clavijo. Gravure de Martin Schongauer

Collégiale Notre-Dame-en-Vaux, Châlons-en-Champagne

Répondre à cet article