Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Des chrétiens devant les tribunaux Algériens.

Jusqu’à quand la France pourra t’elle accepter que l’on emprisonne les Chrétiens, sans faire de même pour les musulmans vivant chez-nous ?

Jeudi 5 juin 2008 // L’Afrique

HABIBA KOUIDER une Algérienne de 37 ans, convertie au Christianisme comparaissait hier devant le tribunal Tiaret (sud-ouest de l’Algérie). Jugée « pour Prêche d’un culte non musulman « sans autorisation ­ », cette éducatrice avait été arrêtée il y a quelques mois en possession d’une dizaine de Bibles. Une peine de trois ans de prison ferme a été requise contre elle le 20mai. Le jugement a été reporté, le tribunal ayant demandé un complément d’enquête. Dans un procès séparé du même tribunal, hier toujours, le procureur a requis deux ans de prisons ferme et une amende de 500 000 dinars soit 5 000€ à l’encontre de six autres convertis, accusés d’exercice illégal d’un culte non musulman.

Membres de l’Eglise évangélique (protestante), ils avaient interpellé à la sortie d’une messe célébrée sans autorisation Il ne fait pas bon, dans l’Algérie musulmane d’aujourd’hui de se détourner de l’islam. Il ne faudra pas s’étonner si un jour en France ont interdit la pratique d’une ( religion) sectaire qui ressemble de plus en plus à une Secte.

L’affaire Habiba Kouider, qui a soulevé une grande émotion dans les milieux intellectuels algériens, témoigne d’une intransigeance grandissante des autorités. La liste des tracasseries que subissent les chrétiens d’Algérie est longue. En 2007, les catholiques sont invités par les autorités locales à partir en raison des me­naces d’Al-Qaïda, des écoles privées sont fermées, les visas sollicités par l’archevêché d’Alger pour des visiteurs sont délivrés au compte-gouttes. En janvier, Pierre Wallez Prêtre du diocèse d’Oran, est condamné à un an de prison avec sursis pou avoir prié avec des clandestins camerounais « hors d’un lieu de culte ». En février la carte de résident d’Hugh Johnson, président de l’Eglise protestante d’Algérie, n’est pas renouvelée. Le pasteur, âgé de 74 ans, habitait Alger depuis QUARANTE-CINQ AN !

En Algérie, les cultes non musulmans sont restreints de manière drastique. Nous avons qu’à faire de même en France envers ceux qui insultent et martyrisent notre Religion ; Une Religion tolérante et ouverte à tous.

Le durcissement remonte à une loi votée en février 2006 qui restreint de manière drastique la pratique des cultes non musulmans. En ligne de mire des autorités algériennes, les Eglises protestantes évangéliques, au prosélytisme ardent et efficace. Le Ministre des affaires religieuses a ordonné la fermeture de vingt-cinq lieux de culte appartenant à des communautés Chrétiennes. Les Catholique et leurs Prêtres, dont dix-neuf ont été tués entre 1994 et 1996 par la tyrannie Islamique sont les victimes collatérales de cette campagne intolérable qui n’a qu’un but ; Anéantir toute les pratique Anticatholique, et, Antichrétienne.

Répondre à cet article