Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

De « La Libre Pensée »…

Mercredi 3 février 2010, par Thierry Turpin // L’Histoire

Massacre des prêtres réfugiés dans la Chapelle des Carmes

Ou « Petit traité de l’enfermement » bien relayé par « La Marseillaise »…

Priez-vous pour votre pays ? Vous ne pouvez qu’être qu’un « intégriste » !

Refusez-vous de faire « naître » la France sur les ruines de la Bastille ou mieux dans les massacres de septembre 1793 ?

Vous n’êtes qu’un sombre nostalgique !

Derrière la fédération varoise de la Libre Pensée, combien d’héritiers de Robespierre et de Pol Pot en herbe ?

Quand la messe du 21 janvier 2010 célébrée à Toulon déchaîne les vieux démons ! Mensonges en prime… repris par « La Marseillaise »…

La photographie est d’emblée un pur mensonge. Oui, des fidèles sont agenouillés devant le parvis de l’église Saint-François de Paule… Et ce pour recevoir la bénédiction du prêtre qui se tient sur le perron… non pas pour franchir à genoux les portes de l’église…

Et toute personne de bonne foi peut constater que si des fidèles sont à genoux d’autres se tiennent debout sans encourir la moindre foudre…

Nos lecteurs étant gens de qualité, sans distinction de « sensibilités », nous leur laissons le soin d’apprécier les beaux couplets sur la République et la laïcité… les belles coquilles vides de nos temps difficiles ! Le vieux monde est derrière nous.

Nous sommes de la « res publica »…

Portemont, le 20 janvier 2010

L’intégrisme catholique et la République


Les fidèles s’apprêtent à franchir à genoux les portes
de l’église
Saint-François de Paule à Toulon. ARCHIVES BRUNO ISOLDA

Laïcité. La fédération varoise de la Libre Pensée s’insurge contre une messe programmée en l’honneur de la mémoire de Louis XVI et de toutes les victimes de la Révolution.

« Quand les intégristes catholiques défient ouvertement la République… », titre le communiqué de la fédération varoise de la Libre Pensée. De quoi d’emblée donner le ton. Le motif : une messe en l’honneur de Louis XVI programmée le 21 janvier prochain (jour anniversaire de sa décapitation) à 18h30 à la paroisse Saint-François de Paule, à Toulon. Et de citer en référence l’annonce sur le site Internet du diocèse de Fréjus où le pèlerin est informé qu’à l’issue de cette « messe chantée en grégorien, le testament du roi défunt » sera lu. « Cette messe est l’occasion de prier pour notre pays ». Alors, même si on n’en est plus par chez-nous à bouffer du cureton à longueur de journée, c’est vrai qu’il est encore des principes qui méritent l’extrême vigilance des observateurs attachés aux valeurs de la laïcité, du respect de la loi dite de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, bref des valeurs qui fondent notre République.

Il n’en faut pas davantage en tout cas pour provoquer le tollé au sein de la fédération de la Libre Pensée. Pour qui cette action prouve « la bienveillance – pire, une duplicité qui la caractérise – de la hiérarchie catholique à l’égard des intégristes hostiles à la République et à la laïcité ». La fédération de la Libre Pensée précise qu’il ne s’agit pas ici en l’occurrence d’une simple manifestation privée de la foi religieuse « qui est le droit pour tout citoyen », rappelle-t-elle, « mais d’une action qui promeut délibérément des principes hostiles à ceux de la République ». Et c’est bien là, c’est vrai, le fond du problème. Mais, au fait, que vient faire la foi avec cette sombre nostalgie monarchiste ? N’est-ce pas effectivement plus que douteux de raviver des tensions que l’on pensait apaisées. Pour la Libre Pensée, en tout cas, les choses sont claires : « Cette cérémonie met tout simplement en exergue des principes politiques contre-révolutionnaires et monarchistes, hostiles à la République. Dans un contexte où l’on cherche à exciter xénophobie et racisme par le biais du débat sur l’identité nationale et autres commissions parlementaires sur le port de la burqa, l’action de religieux catholiques intégristes ne suscite pas la moindre réprobation des autorités publiques. Est-ce étonnant de la part d’un gouvernement qui multiplie les attaques contre les libertés civiles et la laïcité ? ».

Répondre à cet article