Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Contrefaçons.

Comment reconnaître le vrai du faux Laguiole ?

À couteaux tirés avec les faux Laguiole.

Lundi 6 août 2007, par Paul Vaurs // Divers

Les revendeurs de faux Laguiole ont tout intérêt à faire profil bas. Avant-hier plusieurs centaines de faux couteaux de l’Aubrac ont été passés au rouleau compresseur devant les forges de Laguiole et la coutellerie artisanale d’Honoré et Christophe Durand, Père et Fils.

Nos deus fabricants ont déterré la hache de guerre il y a quelques mois contre les fabrications made in China ou made in Pakistan. Tellement bien imités qu’on dirait des vrais. À s’y casser le nez affirme un connaisseur. La forme du manche, de la lame, l’abeille, et même mes manches fantaisie…tout y est.

Sans le certificat d’origine qui mentionne le nom et l’adresse du fabricant de Laguiole de l’Aubrac. ( Les couteaux Laguiole sont faux.)

Alors qu’est-ce qui distingue un vrai Laguiole d’un faux. ? Le certificat d’origine qui doit mentionner le nom et l’adresse des deux fabricants ; À savoir les Forges de Laguiole qui se trouvent sur la « Route d’Aubrac » à quelques encablures du monument aux morts de Laguiole, et la « Coutellerie de Laguiole » d’Honoré Durand située aussi sur la route d’Aubrac.

Les deux fabricants reconnaissent qu’il y a de quoi se tromper. L’abeille, les renforts en laiton, la forme etc.., ressemblent à s’y méprendre aux vrais. Sur place il est important « Si il y a un doute » ; il faut vous rendre au syndicat d’initiative de Laguiole située sur le foirail ; tout près du fameux taureau en bronze.

Pour être certain que le « LAGUIOLE » que vous venez d’acheter est (pur et sans tâche) seul, Monsieur Jean-Louis Cromière a les connaissances suffisantes pour ( dénicher ) les vendeurs malhonnêtes.

La croisade des deux véritables fabricants des couteaux fait à Laguiole multiplient les réunions d’informations, de réunions, et les expos sur la contrefaçon dans l’Aubrac. Dans le monde du Laguiole, « les pilonnades » c’est ainsi qu’ils baptisent la destruction des faux., ne font que commencer. On en a assez de subir les assauts des Chinois.

Jean-Louis Cromière Maire de Laguiole fut le premier Magistrat à remettre « en route » la fabrication à Laguiole, du fameux couteau qui porte son nom depuis que Jean-Pierre Calmes le conçu à la fin du XVIII° siècle.

Répondre à cet article