Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Christian Mahieux secrétaire fédéral de SUD Rail.

Mardi 27 novembre 2007, par Paul Vaurs // La France

Christian Mahieux SUD Rail

À qu’il est beau, qu’il est charmant, ce petit être qui vient de naître. A qu’il est beau qu’il est charmant bénissons ce divin enfant.

Je suis le Papa Noël qui prend soin de votre santé. Je suis pour la marche à pied. Tous à la campagne ! C’était le slogan de mon ancêtre Mao.

Je vais moi aussi édicter le merveilleux petit livre rouge, à la sauce Besanceniste.

L’Internationale.

Debout ! les hommes de la terre.
Aimer les valeurs du travail.
La raison tonne la bienveillance.
C’est l’éruption de la raison.
Du passé enseignons les valeurs.
Foule libre, chantez ! Chantez !
Le monde recherche l’amour.
 Seul nous ne sommes rien, tous nous sommes tout.

Refrain
C’est le travail qui fait vivre.
Groupons-nous et demain.
L’Internationale.
Sera la voix du genre humain.

Il n’est pas de pêcheurs suprêmes :
Un dieu, un être, un amour. 
Producteurs, aider tous les hommes.
Décrétons le bonheur commun !
Pour que l’ensemble des peuples.
Partageons toutes les richesses.
Cultivons nous-mêmes notre terre.
Aidons les humains qui ont faim.

L’État protège et la loi nous dicte.
L’Impôt aide les malheureux.
Le devoir s’impose au riche.
Le droit du pauvre est un mot vivant.
Soyons tous optimistes.
L’égalité veut d’autres lois.
« Pas de droits sans devoirs », dit-elle.
« Egaux, en droits, et en devoir.. »

Courageux dans leur apothéose.
Les Rois sont tous des bâtisseurs.
Ont-ils jamais fait autre chose.
Que valoriser le travail.
Dans ses coffres-forts, aujourd’hui Marianne.
Souhaite de faire bonheur des citoyens.
En décrétant qu’on fasse davantage.
Le peuple ne veut que son dû.

Les Rois ont bâti notre France.
Ils nous ont laissé de beaux joyaux.
Appliquons l’exemple aux mélomanes.
Pinceaux en mains restaurons tout.

Ouvriers, Paysans, nous sommes.
Le grand parti des bonnes volontés.
La terre appartient aux hommes.
Le riche aura aussi sa part. 
Pour tous, équité et justice.
Mais si colombes, et moineaux.
Un de ces matins, devaient partir.
Le soleil tardera à briller.

Répondre à cet article