Ces derniers 50 ans.

Mardi 14 septembre 2010 // L’Histoire

Comme le temps passe... 1960-2010, cinquante ans. 1960 correspond à un vrai tournant. Les années d’après-guerre étaient passées et déjà on entrait dans un monde politique nouveau (V° république, mais aussi guerre froide et mur de Berlin, décolonisation, début de l’Europe...). Les cinquante dernières années furent ponctuées par de nombreuses évolutions en matière, scientifique, industrielle, d’aménagement, toutes sont d’importance pour notre vie quotidienne. Elles, paraissent parfois, pour les 15/30 ans, avoir toujours été là. Et pourtant...

En matière scientifique, 1960 est l’année de la première émission laser qui allait bouleverser beaucoup de domaines, d’abord industriels, puis économiques et commerciaux (lecteur de codes-barres en 1974). Ou encore médicaux. Cette innovation fut complétée en 1970, par la création de la fibre optique, mais cette année 1960 est aussi celle du « nouveau franc » c’est-à-dire d’une nouvelle approche du monde politique où la révolution financière venait remplacer la révolution industrielle du siècle précédent. Second événement du même genre, la création toujours en 1960, de l’OPEP, l’Organisation des Pays Producteur de Pétrole. Là aussi événement charnière quand on sait le rôle que devait tenir l’or noir dans les décennies qui ont suivi. C’est par lui que des pays ont pu émerger. C’est grâce à lui, par le biais de l’essor de l’industrie chimique que de multiples applications ont pu être trouvées notamment dans le domaine de matières nouvelles.

Avec les années 1970 une nouvelle étape est franchie. Plus industrielle, 1971 apporte le premier micro-ordinateur. En 1973, c’est le premier vol supersonique commercial avec le fameux Concorde. Si l’avion civil ne vole plus, en revanche les techniques sont toujours utilisées pour les appareils militaires. Enfin en 1975, les premières émissions TV en couleur font leur apparitions sur TF1. Au regard de cela d’autres techniques évoluent et Paris se voit doter de la Tour Montparnasse qui marque une étape dans la construction de grande hauteur... La ville n’en finit pas de bouger puisque simultanément le stationnement payant est mis en oeuvre à Paris (1971), la bouclage du périphérique (1973) et l’inauguration de l’aéroport de Roissy en 1974. Le tout automobile et la mobilité à grande échelle, héritage du tout pétrole vivent leur heure d’apogée marquée par le dernier train « de papa » puisque la circulation des trains commerciaux à vapeur cesse en 1974.

Mais alors même que tout paraît aller dans le sens d’un progrès, les premiers revers arrivent. Le premier « choc pétrolier » date de 1973... 1978 amène la première marée noire avec le naufrage de l’Amoco Cadiz. Mais ce coup de frein du tout pétrole n’est qu’une alerte. Les progrès technologiques reprennent avec les années 1980 en s’ouvrant à de nombreuses applications visant la vie quotidienne.

1981, premier TGV, sur la ligne Paris Lyon. 1982, apparition du Minitel qui a ouvert la voie aux ordinateurs individuels de la décennie suivante. Autre avancée, en 1983, le premier réseau de téléphonie mobile. Quant à la technologie laser, elle trouve dans les années 80/90 sont aboutissement domestique avec les lecteurs de CD, la même année que le lancement par Ariane d’un satellite européen. La médecine transforme aussi ses essais scientifiques en application pour l’homme avec en 1982, le premier « bébé éprouvette », début de la fécondation in vitro.

En 1992, apparition de la carte bancaire à puce qui modifie les rapports à l’argent et ouvre la voie à la démonétarisation. Dans la même veine d’application au grand public de progrès scientifiques, 1993 voit, en plus de la mise sur le marché français des premiers téléphones portables, la naissance du premier réseau d’information des usagers de la route (Sirius) qui dix ans plus tard sera supplanté par le Gps embarqué puis intégré aux portables comme bien d’autres services... La décennie qui avait débuté en 1992/93 avec un hiver si rigoureux que 15 SDF moururent de froid à Paris, s’achève en décembre 1997 avec la signature du Protocole de Kyoto sur le dérèglement climatique que la tempête de décembre 1999 viendra une nouvelle fois illustrer, avec ses dizaines de milliers d’hectares de forêts détruits et ses cent morts.

Les enjeux environnementaux sont désormais bien au cœur de la vie quotidienne. L’explosion de l’usine AZF (30 morts) en septembre 2001 vient le confirmer s’il en était encore besoin. Dix ans après le froid de 1993, c’est la canicule de l’été 2003 qui crée un nouveau pic de mortalité sur toute la France qui sera encore dramatiquement touchée, en fin d’année, par les pluies et crues du Rhône et de la Loire. On peut rappeler, symbolisant la fin du tout énergie fossile et la fin de l’ère industrielle, la fermeture de la dernière mine de charbon en 2004. Un cycle s’achève !

Un autre commence-t-il en juillet 2010, avec le premier vol expérimental de plus de 24 heures d’un avion à alimentation solaire ? Les beaux jours sont-ils derrière ou devant nous ?

Répondre à cet article