C’est l’été, rions un peu !

Lundi 15 août 2011 // Divers

Récemment, j’ai fait un rêve épouvantable, un cauchemar devrais-je dire. C’était un 14 Juillet sur les Champs Elysées. Eva Joly, Présidente de la République présidait aux cérémonies de la Fête Nationale avec son gouvernement au grand complet : Cécile Duflot, Premier Ministre, Noël Mamère, Ministre des Affaires Etrangères, Daniel Cohn Bendit, Ministre de l’Intérieur et de la Pensée Orthodoxe, Bernard Thibaud, Ministre du Travail et des Grèves, Hervé Ghesquière, Ministre des Otages, Jean-Luc Mélenchon, Ministre de la Joie de Vivre, Jamel Debbouze, Ministre de la Culture, Olivier Besancenot, Ministre de la Fonction Publique, Dominique de Villepin, sous-sous-Secrétaire d’Etat aux Affaires Judiciaires, etc...etc..

Le traditionnel défilé commence avec l’imposante brigade des Faucheurs Volontaires en combinaison verte, la faux sur l’épaule, précédés par Nicolas Hulot portant pieusement sur un coussin de velours vert la pipe de José Bové mort au champ (de maïs OGM) d’honneur, fauché involontairement par un Faucheur Volontaire et dont les cendres reposent au Panthéon. Viennent ensuite une centaine d’enfants des écoles, un bouquet de fleurs à la main, puis de nombreuses autres délégations, entre autres : les gays et lesbiennes, les producteurs de cannabis, les trieurs de déchets poussant fièrement devant eux leurs poubelles vertes, bleues, jaunes, les différents syndicats arborant leurs pancartes traditionnelles, etc.

Suivent alors les cyclo-pousse et les calèches, nouvellement affectés aux transports urbains non polluants, suivis des employés municipaux chargés de récupérer le crottin des chevaux pour enrichir les espaces verts de la ville.Tout cela au son du nouvel hymne national « A la claire fontaine » joué par la Garde Républicaine en chemises à fleurs, pendant que flotte mollement sous l’Arc de Triomphe le nouvel emblème national, un étendard vert prairie frappé en son centre d’un épi de maïs et d’une coccinelle.

Pour parachever la cérémonie, le défilé aérien : Yann Arthus Bertrand en ULM à pédales, encadré d’une escouade d’oies dressées, suivi d’une escadrille de montgolfières.....Dans la foule, quelques éléments perturbateurs, nostalgiques de l’ancien régime tentent bien de se faire entendre en chantant la Marseillaise et en brandissant des drapeaux tricolores, et des Etendards à Fleurs de Lys mais ils sont vite interceptés et placés en garde à vue par les forces de l’ordre, les fameuses Brigades Vertes... Curieusement, je me trouvai à côté de la Présidente qui soudain me prit dans ses bras pour m’embrasser fougueusement. C’est là que je me suis réveillé en hurlant... C’est décidé, dorénavant je mangerai léger le soir, je ne veux plus faire de tels cauchemars.... 

Répondre à cet article