Brice Hortefeux, un grand serviteur de l’Etat...

Un Ministre, un homme qui aime et connaît le peuple, un élu de la région Auvergne, et le meilleur ami et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Jeudi 10 janvier 2008 // Homme d’honneur

JPEG - 22.3 ko

Un Ministre, un homme qui aime et connaît le peuple, un élu de la région Auvergne, et le meilleur ami et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Pourquoi évoquer sur ce site la personnalité de Monsieur Brice Hortefeux ? tout simplement parce que je suis scandalisé par les commentaires ignobles qui paraissent dans la presse et par d’autres médias que sont la radio ou la télévision. Monsieur Hortefeux est pris pour cible et cela est honteux et déshonore leurs auteurs.

Qu’elle est cette initiative malheureuse que nous propose le Premier Ministre François Fillon ? Sommes nous infantilisés ?, Les Ministres vont-ils devoir montrer leur copie comme les enfants montrent leurs devoirs à l’instituteur ou à l’institutrice ?

Brice Hortefeux, a malheureusement Hérité d’un Ministère « Casse Gueule » va-t-on en Pays Gaulois demander à un Ministre combien de pauvres gens il a viré hors de France ? Va-t-on lui demander s’il a rempli le contrat que lui demande Monsieur Fillon ? Et, s’il n’a pas expulsé 25 000 immigrés on le mettra à la porte comme un mauvais élève, est-ce possible ?

Si je m’attarde sur Monsieur le Ministre en charge de l’immigration, de la citoyenneté, et du co-développement, c’est que j’ai l’intime conviction que Brice Hortefeux est le seul qui a toujours été aux cotés de Nicolas Sarkozy dans les bons comme dans les mauvais moments ; et cela depuis Avril 1983 date où Nicolas est devenu Maire de Neuilly-sur-Seine à l’âge de 28 ans.

Les médias qui nous le savons, sont en majorités de gauche, sont au courant du parcours sans faute de Monsieur Brice Hortefeux ; En s’attaquant à sa personne, c’est aussi le Chef de l’État qu’ils veulent atteindre et lui faire du mal ; Je trouve se procéder répugnant, indigne d’une démocratie ouverte et tolérante ; une démocratie valorisée par le Président Sarkozy.

J’arrête ici, je voulais simplement pousser un coup de gueule envers celles et ceux qui utilisent leur savoir et leur plume, pour tenter de déstabiliser un homme de devoir.

Répondre à cet article