Cher(e)s ami(e)s internautes.

Merci pour votre fidélité ; les écrits quotidiens seront absents tout le mois de septembre. Vous pouvez cependant parcourir tous les dossiers créés depuis plus de 10 ans et qui figurent sur le site.

Dés le mois d’octobre il vous sera proposé un mensuel auquel vous pourrez participer en me faisant parvenir votre perception des affaires politiques, familiales, sportives ou autres.

Rien ne sera censuré, hormis des articles injurieux et calomnieux.

Je suis attaché aux valeurs chrétiennes, aux valeurs dites républicaines et à une monarchie parlementaire.

Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien >>

Bonjour à vous tous Français.

Par un Curé de la France rurale.

Mardi 7 février 2012 // La Religion

Le peuple français étant un vieux pays chrétien et le socialisme et le libéralisme étant les enfants terribles d’une théologie mal digérée, les français ne peuvent qu’être partagés entre ces deux voies idéologiques.
 
En matière sociale et économique, le socialisme a toujours été tenté de prétendre qu’il élevait la charité au niveau de la politique, mais attention au dévoiement de cette vertu qui fait confondre l’hospitalité due à l’étranger dans le cadre d’une relation interpersonnelle avec l’acceptation d’une immigration de masse, autrement dit une invasion démographique et exogène qui ne dit pas son nom, ou une colonisation inversée.

Que dire de la naïveté des commentateurs ou des répétiteurs de la bien-pensance qui cherchent à prendre donc les chrétiens par les sentiments ou pour des crétins qui ne seraient pas capables de voir où nous conduit cette politique immigrationniste ? A long terme, si on n’est pas dans l’assimilation (notion honnie par les anti-assimilationnistes et autres multiculturalistes) des immigrés par la majorité blanche, on sera dans la dilution de celle-ci ou dans la fragmentation accrue du corps politique en communautés difficilement conciliables...

Sur le plan sociétal ou des moeurs, le programme de la gauche a de quoi faire hérisser n’importe quel vrai chrétien, mais je ne serais pas surpris que beaucoup votent pour ce programme car je sais que beaucoup de chrétiens sont animés d’une compassion mièvre ou d’une sensiblerie de série télé à l’égard de tel ou tel.. Et puis si l’avortement est une chose banalisée, l’euthanasie pourrait être aussi considérée comme un acte médical à part entière... N’oublions pas que derrière le vocable "nazi" se cache "national-socialiste"...et que Hitler était un révolutionnaire...

Quant à la droite, ce mot recouvre comme le mot de gauche des réalités idéologiques diverses... Mais au fond, entre le socialisme libéral d’un Hollande, et le libéralisme social d’un Sarkozy, on hésite... De toute façon, tant que nous resterons corsetés par une Europe bâtie contre les peuples et les nations, nous ne voterons vraiment pour rien...

On peut se demander comment on vote à Droite, quand celle-ci défend les intérêts des riches, souhaite mettre chacun en concurrence avec quiconque sur la Planète, créer un système tel que les puissants soient anonymes et intouchables, et impose une société dans laquelle la seule vocation humaine semble être de produire et consommer à l’exclusion de tout autre activité, le consommateur doit partout remplacer le citoyen, un monde dans lequel seule compte la quantité ?

Et pour qui voter quand on est chrétien, et quand on est pas d’accord avec une immigration illégale mais plus que tolérée à Droite et à Gauche, qui entraîne une remise en cause de nos valeurs fondamentales, une menace sur notre culture et sur la paix civile ?

Pour qui voter quand la Droite et la Gauche défende une Europe présenté comme l’Europe de la paix et qui s’avère être l’Europe de la ruine, de la perte de souveraineté généralisée et de la sacro-sainte loi de la concurrence libre et non faussée ?

Pour qui voter quand on est chrétien et que l’on constate que la Droite et la Gauche se sont entendue pour ratifier un texte qui avait été rejeté à 55% par le suffrage universelle.

Pour qui voter quand dans un pays dont la loi et la Constitution le déclare et le définit comme laïque, des élus de Droite et de Gauche contournent la loi et les principes sans vergogne pour financer des mosquées avec l’argent des contribuables ?

Aucun Parti n’est un Parti "parfait" pour les chrétiens (qui ne doivent pas oublier que le Christ lui-même a bien dit que "Son Royaume n’est pas de ce Monde", ce qu’ils ont tendance à faire trop souvent), et je dirai que la logique voudraient que ceux-ci votent en leur âme et conscience pour ceux qui selon eux sont les moins mauvais à leurs yeux pour mettre en place une société en accord avec ce qu’ils souhaitent, et qu’ils s’abstiennent de donner du pouvoir à ceux qui sont ou sont alliés avec leurs ennemis déclarés.

Les chrétiens et la politique

Cette synthèse est très intéressante. Elle replace assez bien les enjeux.

Je me permettrais donc simplement de préciser à la lecture de l’article et de la réaction de M. J. que j’en déduis que la gauche souhaite modifier la "qualité" de la société et la droite la "quantité".

Mais il est beaucoup plus difficile de revenir en arrière du "qualitatif" que du "quantitatif". Le vote des chrétiens ne doit il pas privilégier la "qualité" et se déterminer en fonction de ce que révèle l’Evangile et la doctrine de l’Eglise.

Caritas in veritate : partager les richesses "quantitatives" oui ! mais dans une société de "qualité" où le respect de la Vie dans tous les sens chrétiens est maintenu.

Les réponses déjà données présupposent que les candidats de second tour seront ceux de l’UMP et du PS, à moins que, rejetant l’un et l’autre, ces réponses s’orientent, nous orientent, vers un vote pour Marine Le Pen, candidate jugée acceptable désormais par, je crois avoir lu, 31 % des catholiques ; ce dernier point transparaît bien dans les jugements de ces deux intervenants à propos de l’immigration. Est-ce une France catholique ceci ou une France Catholique ?

Répondre à cet article