Avoir une certaine vision de la France, d’une France qui respecte la devise inscrite sur les frontons de nos Mairies.

Vendredi 17 mars 2006, par Paul Vaurs // La France

Les neufs Monarchies Européennes sont des exemples qui devraient être imités par la France. Les Royaumes Européens appliquent avec honneur les valeurs dites républicaines, qu’ils en soient félicités. Notre Pays et ses élus ne respectent nullement les valeurs de notre devise nationale : » Liberté, Egalité Fraternité ». Les philosophes du siècle des lumières, doivent se retourner dans leurs tombes lorsqu’ils voient dans leur ( paradis blanc ) une France qui compte des millions de citoyens vivant au dessous du seuil de pauvreté, lorsqu’ils constatent nos trois millions de chômeurs, des milliers de sans domicile fixe et que nos élus vivent dans des palais à faire pâlir le grand Roi Louis XIV. La France républicaine compte parmi ses citoyens davantage de privilégiés qu’en août 1789...

J’ai conscience qu’un retour à une Monarchie même constitutionnelle, semble impossible, mais, après avoir lu ma réflexion « ci-dessous », certains internautes qui me font l’honneur de lire mes dossiers, se poseront des questions sur les scandales commis au sein même de notre république, et sur la multitude de mini pouvoir qui sont responsables « en grande partie » de notre dette extérieure qui s’élève à deux mille milliards d’Euros. Nos impôts sur le revenu ne suffisent pas à payer les intérêts de cette colossale dette.

Que faire.

Un jour Monsieur Claude Allègre a voulu dégraisser le Mammouth « À savoir, (le Ministère de l’éducation Nationale). Le budget consacré à l’éducation nationale, est supérieur à tous les autres, hormis, celui, destiné à la défense nationale. Les élèves ou étudiants sont de moins en moins nombreux et pourtant les syndicats de l’éducation, trouvent qu’ils n’ont jamais suffisamment d’argent. Ils passent leur temps à contester toutes les mesures gouvernementales, peu importe les pouvoir en place. « Droit ou gauche » confondus. Il serait temps de résister à un syndicat à tendance » trotskiste » qui n’a de cesse de mettre en péril l’avenir de notre jeunesse en faisant pression sur l’ensemble du personnel chargé d’apprendre, en exigent d’eux, qu’ils soient constamment en grève. » Ce syndicat d’étudiants et son Maître à penser « le Sieur Gérard Haskiri » a eu la peau de cet excellent Ministre qu’était Claude Allègre, et Lionel Jospin n’a pas eu le courage politique de maintenir un Ministre d’une telle qualité au gouvernement de la France.

Suite à l’attitude lâche de Jospin face à Claude Allègre, il n’y avait rien de choquant de constater son abandon face à sa défaite lors des élections Présidentielle de 2002. Jospin a laissé son parti orphelin, ce qui a permis à L’UMP de triompher aux élections législatives qui ont suivi.

Si le droit de grève est inscrit dans notre constitution, ce n’est pas une raison pour en abuser. En y regardant de plus près, les citoyens constateront que c’est dans le secteur public que les habitués du « foutoir » sont des fonctionnaires, des nantis, des personnes qui ne seront jamais au chômage, puisqu’ils ont la garantie de l’emploi. Jamais les commerçants ou les artisans se mettent en grève, les paysans n’ont plus, et pourtant ; Chaque année, ces travailleurs indépendants disparaissent sous les coups de boutoir des Grandes surfaces et de la mondialisation de notre économie. En ce qui concerne le milieu agricole je souhaiterais que nos courageux agriculteurs ne mettent pas en péril un de nos biens les plus précieux, c’est-à-dire « l’eau douce ». En effet, 80 % de l’eau permet d’arroser les plantations, cela est inadmissible. La culture du maïs absorbe une quantité inimaginable d’eau douce. Nos responsables politiques doivent prendre des mesures de protection de l’eau en interdisant les cultures les plus demandeuses de ce précieux liquide, de cet or blanc.

Nous devons supprimer pléthores de pouvoirs intermédiaires qui coûtent une fortune aux contribuables.

Suppression du Sénat, cette assemblée de planqués qui disposent de prestations qui serviraient à mieux payer les salariés.

Suppressions de trente mille communes ; L’Allemagne avec ses 83 millions d’habitants en compte 6 milles, la France, avec 63 millions d’habitants, en compte, 36 milles, faites le calcul.

Suppression des Départements, terminé les conseillers généraux et les fastes du Président. Nous avons créé les Régions, pourquoi conserver un pouvoir qui n’a plus lieu d’être.

À la place des Régions, créons des grandes Provinces (Midi-Pyrénées avec Languedoc Roussillon et Aquitaine), (PACA, avec Rhône Alpe ) la liste n’étant pas exhaustive, l’on peut faire pareil dans l’ensemble de l’hexagone.

Il est inadmissible de constater la différence des richesses d’un Département à un autre. Ceci est valable pour toutes les communes. L’égalité ne se résume pas en des palabres qui n’en finissent pas, mais à prendre des décisions qui peuvent plaire ou déplaire. Gouverner c’est subir le risque de déplaire. On ne gouvernement pas un Pays pour obtenir une éventuelle réélection, mais pour servir le peuple, tout le peuple, qu’il soit de droite ou de gauche.

Les pouvoirs que le Président Chirac s’approprie ne sont pas conforme à la constitution. Pour en être convaincu, il suffit de faire un retour sur le Gouvernement Jospin. Durant 5 ans, les décisions étaient prises à l’hôtel de Matignon, il en était de même sous toutes les cohabitations.

Une citation dit que l’impôt, tue l’impôt. Cette « palissade » est le reflet de ce que subissent les Français depuis des décennies. La TVA est l’impôt le plus injuste, car il est payé par toutes les classes sociales de la population ; « Riches ou Pauvres « paient le même taux. Nous devons supprimer la TVA sur les produits de première nécessité, notamment « les féculents, le lait, certaines plaques de chocolat, et le sucre. » La viande et le poisson, produits où les pauvres n’ont pas accès devront être vendus à prix réduits sur présentation de BONS, délivrés par les services sociaux de la commune dont dépendent les consommateurs. La TVA sur la restauration, doit rester au taux de 19,5% ; Elle doit même être augmenté sur l’ensemble des produits de luxe, après une consultation avec les représentants de l’association des consommateurs.

L’ensemble des impôts (hormis la TVA) ne doit pas dépasser 55% de l’ensemble des revenus de chaque citoyen. En 2006, nous devons travailler plus de six mois pour la collectivité, c’est du vol manifeste et cette imposition stupide fait fuir les capitaux et encourage la fraude fiscale. L’impôt sur la fortune est une taxe stupide et dogmatique, il faudra le supprimer. Une taxe sur les revenus financiers les plus importants doit être institué. Certes, il faut baisser les impôts qui réduisent d’autant la consommation des ménages, mais il est indispensable que l’Etat ait les moyens pour financer les besoins indispensables à une France moderne. On ne peut à la fois vouloir bénéficier des avantages que procurent les finances de la France (Santé, écoles Etc) et lui refuser les moyens pour y parvenir.

Si l’Etat baisse son train de vie, et, supprime des pouvoirs annexes, comme je l’ai préconisé en amont, ce sera une première mesure qui permettra une baisse légère de nos impôts, mais ce n’est pas tout loin sans faut.

Notre Pays, est depuis la chute de Napoléon III une démocratie parlementaire, si cette démocratie a laissé un goût amer, c’est la faute du manque de rigueur de nos constitutions. En 1958 Michel Debré a fait adopter par les Français une constitution faite pour redonner au Parlement la totalité de ses pouvoirs législatifs, et au Chef de l’État une autorité qu’il n’avait jamais eu ? La débâcle de 1940 et la fuite du Président Lebrun a démontré l’inefficacité d’un tel régime. Le traité de Versailles avait décidé que l’Allemagne ne devrait disposer que d’une armée de terre comprenant 100 000 hommes ; Hors, vingt ans après avoir signé l’armistice les (nazis) d’Adolphe Hitler avaient la plus puissante armée du monde, sans qu’ils reçoivent la moindre mise en garde des vainqueurs de 1918.

Une nouvelle constitution.

Nous devons « Comme au Royaume-Uni » donner toutes ses prérogatives au Parlement. La durée d’une législature doit être de quatre ans. L’élection se fera au scrutin majoritaire à deux tours, avec un peu de proportionnelle comme c’est le cas pour les élections municipales. En même temps que le Parlement, le futur Premier Ministre doit être élu au suffrage universel pour la même duré que les Députés.

Le Chef de l’État quant à lui, doit, comme par le passé, doit être élu par les parlementaires pour une durée de 7 ans. Ses pouvoirs seront d’accompagner le Premier Ministre dans des déplacements importants. De pouvoir dissoudre une fois durant son mandat l’assemblée nationale, d’accorder des grâces à des prisonniers ou d’aider des citoyens en détresses. Il devra veiller au bon fonctionnement des institutions, de représenter la France dans des manifestations officielles à l’étranger, d’honorer de sa présence des festivités sur l’ensemble de la métropole et dans les départements d’outre mer, de procéder à la remise de décorations, et d’être l’ambassadeur de notre Pays à travers le monde.

Le Conseil Constitutionnel verra ses membres désignés à parts égales par les responsables des partis politiques présents au parlement. Il en sera de même pour le Conseil d’Etat. Le Conseil économique et social, verra ses membres élus par des représentants des associations de consommateurs. Le Conseil économique et social pourra voter une Loi si cette dernière obtient les trois quarts des voix des élus.

Notre jeunesse.

L’État républicain, fait le minimum pour venir en aide, tant à nos anciens, qu’à notre jeunesse. S’il fallait une preuve de la déliquescence de notre république, il suffirait de se pencher sur le sort fait à nos étudiants, ou à tous les jeunes qui ( fuient ) au USA, au Royaume uni, en Chine emportant avec eu leur « matière grise. » La liste des Pays où les Français vont chercher du travail n’est pas exhaustive. Nos savants, ou nos futurs, scientifiques qui ne trouvent pas de débouchés en pays Gaulois, font le bonheur et la richesse des Nations où, ils peuvent s’épanouir en trouvant un travail correctement rémunéré, et un matériel des plus moderne.

Le CPE voulu par le Premier Ministre n’est qu’une provocation de plus. Quel avenir pour des jeunes citoyens qui peuvent être renvoyés d’un jour à l’autre sans la moindre explication. Oser proposer une telle infamie relève d’un manque de respect envers celles et ceux qui demain seront, s’ils le peuvent, l’élite dirigeante de la France. Dois-je écrire qu’avec des mesures de ce style nos travailleurs manuels et nos élites intellectuelles n’auront qu’une envie, fuir à l’étranger. L’éducation et l’instruction de notre jeunesse dont être une priorité de nos différents gouvernements.

La jeunesse c’est un tout, personne ne doit rester au bord de la route. À force de différencier nos étudiants, on finit par jeter l’opprobre sur une jeunesse venue de pays étrangers, ou à ceux qui sont nés sur notre sol, mais dont la couleur de la peau est différente de la nôtre. La honte de notre république, c’est d’avoir construit des immeubles, où des familles de Français à la couleur de peau différente des (gaulois) vivent dans des ghettos insalubres et où nulle assistante publique, nul éducateur ne vient vers eux. Ces êtres humains on besoin, d’être écouté, que l’on comprenne leurs difficultés, leurs angoisses. Ils ont le droit de vivre à l’identique des bourgeois du 16° arrondissement de Paris, de Neuilly, d’Auteuil ou de Passy.

La langue Française est riche, et chaque mot prononcé a une grande importance. Vouloir nettoyer les cités au kascher, et le dire ouvertement aux habitants de ces immeubles immondes relève d’un manque de connaissance des milieux issus de l’immigration. On nettoie les immeubles au kascher, pas des êtres humains.

Les gouvernements doivent former une « Police de proximité. ». Nulle personne au monde se révolte si elle trouve une écoute, un toit pour dormir, de la nourriture pour manger et de l’amour. Les violences de novembre 2005 sont le résultat d’une politique qui enferme dans des ghettos, une certaine catégorie de Français et d’immigrés. Sans travail, avec des parents qui n’ont pas la moindre autorité, toute une jeunesse se sent rejetée. Pour elle, pas de travail. Il faut admettre qu’une bonne partie des immigrés ou des fils de ses derniers, fils ou filles nés en France ont perdu tous leurs repères. Leurs parents sont souvent au chômage, et leurs origines, sont des handicaps supplémentaires.

La couleur de la peau, plus des noms à consonance arabe ou africaine achèvent toutes possibilités de trouver une embauche. Les chefs d’entreprises hésitent à employer du personnel originaire d’Afrique. Les semaines d’émeutes que nous avons connu sont le résultat d’une politique qui enferme des familles émanant de différentes ethnies, de religions diverses où l’islam prédomine très largement. Ce n’est pas avec des promesses « Jamais tenues » que l’on résoudra les problèmes des cités. Ce n’est pas avec une répression féroce et en les jetant en prison que l’on calmera une jeunesse qui ne croit plus en une société qui ne lui accorde aucune confiance.

Il faut mettre hors de nuire les hordes de voyous, les soustraire à l’ambiance des « cités » et les mettre dans des centres spécialisés « des anciennes casernes » ayant des murs d’enceinte suffisamment élevé pour éviter toute évasion. Des religieux, des éducateurs, des psychologues devront les remettre dans le droit chemin, leur apprendre un métier, et désintoxiquer les drogués éventuels. La prison est la pire des solutions. Un jeune mis en examen, et incarcéré devient un « animal féroce » qui sort de maison d’arrêt avec un « diplôme » de caïd. En prison, le délinquant subit des sévices sexuels et d’autres atrocités. Seul, les crimes de sang doivent être passible de prison. 

Notre Ministre de l’intérieur « Nicolas Sarkozy » admet qu’il est impossible de continuer à recevoir une immigration qui croit à l’Eden de France, et se retrouve dans des situations pires que dans les nations qu’ils ont quitté. Ces immigrés sont victimes d’assassins, de soi-disant passeurs qui après leur avoir volé leur modeste pécule les abandonne dans une France qui n’a aucune structure pour les accueillir. Une majorité d’entre eux, souhaite « gagner le Royaume-Uni », mais ils se heurtent aux mêmes difficultés qu’en France. Plusieurs centaines de ses réfugiés meurent dans d’atroces conditions avant d’atteindre le « paradis ». Que fait L’ONU ? rien Une solution s’impose : » Créons chez eux les structures nécessaires pour qu’ils puissent vivre dignement dans leur pays d’origine. Le Continent Noir est riche, très riche. Il y a du pétrole, du gaz, des minerais, du bois ; Mettons un frein à une coopération qui enrichit les Dictateurs en place et les Blancs qui profitent de la collaboration qu’ils ont avec les tyrans noirs. Allons, nous-même sur place, et demandons la protection des militaires de L’ONU, de L’OUA, des USA, de L’Europe de la Russie, et de la Chine.

Cinq millions de Français vivant au-dessous du seuil de pauvreté sont la honte de la république. De l’argent il y en a, il faut remodeler les conditions de vie d’une partie de la population, mais pour cela il faut des Ministres qui sortent du milieu dit, du « Showbis ». Nos ministres doivent avoir des contacts permanents avec le peuple, aller à sa rencontre à la rencontre de citoyens qui dépendent de leur Ministère. Certains Ministres se complaisent à être vu en compagnie de riches patrons ou avec le monde des artistes ou du sport. De temps en temps c’est bien, mais à force d’en faire de trop, ils exaspèrent les électeurs.

Une femme de plus en plus en harmonie avec les populations gagne la sympathie des Français ; Oui, Ségolène Royal est de plus en plus populaire, elle revalorise les valeurs de la famille ; Si elle persiste dans la voix qui est la sienne aujourd’hui, elle pourrait être élus Chef de l’État en 2007.

. Pour comprendre et aimer celles et ceux qui souffrent, nos Ministres doivent revoir les budgets qui leur sont alloués. Moins de voyages officiels, moins de déplacement avec les avions de la république, mais des voyages avec des avions de ligne. Si l’on diminue les dépenses dans tous les Ministères alors on commencera une fois de plus à résoudre notre dette extérieure.

Pourquoi un Ministre délégué à la promotion et à l’égalité des chances ? Si c’est pour faire figurer un Arabe au sein du gouvernement de la France , c’est lamentable et notre pays y perd son honneur.

Nos personnes âgées, qui pour la plupart vivent dans des mouroirs, « Que l’on ose appellent (Maisons de retraite) » seules, abandonnées par leur famille. Est-il possible que les pouvoirs publics soient aussi laxiste envers nos anciens. ? Pourquoi ne pas rétablir la vignette (AUTO) qui serait payées au prorata de la puissance des véhicules. Nous savons tous que la valeur marchande d’une voiture est un des reflets, des finances de son propriétaire. Le Président Paul Ramadier avait créé la vignette- auto pour venir en aide aux plus démunis ; Qu’en ont fait ses successeurs ? Les revenus des vignettes autos apporteraient un « sang neuf » qui améliorerait considérablement le sort de nos anciens.

Notre pays compte près de 3 millions de chômeurs, et parmi cet ensemble d’êtres humains, nombreux sont ceux qui sont (barrés) de diplômes. Si l’instruction est importante dans un univers toujours à la recherche de prouesses techniques, des centaines de milliers de citoyens sont sans travail. La république a défavorisé le travail manuel. Heureusement pour la France que nous ayons des travailleurs immigrés, ils contribuent largement à la prospérité de notre nation.

Nous manquons de travailleurs manuels dans toutes les disciplines. Travail, qui jadis, permis de construire ces monuments qui sont la gloire de notre patrimoine. Mais, pour cela, il faut que la république imite la Royauté, en redonnant leurs titres de noblesse à tous ces métiers que l’on peut résumer en un mot : « Le Compagnonnage. »

Pourquoi ne pas rétablir les « POMPISTES », cela créerait des milliers d’emplois. Une taxe de 1 %prise sur les compagnies pétrolières (Qui font des bénéfices colossaux) paierait les salariés auxquels, s’ajouteraient les pourboires versés par le client ou les clients. Remettre dans nos immeubles les « Concierges » qui non seulement apportaient un peu d’humanisme aux personnes seules, entretenait les immeubles, et assurait une protection en dissuadant d’éventuels malfrats.

Pour que des chômeurs et notre jeunesse acceptent de travailler dans des professions qui ont été dévalués par les différents gouvernements de gauche, seul des salaires conformes à la pénibilité du travail accompli les inciteront à chercher et à accepter différents travails dans différentes disciplines. Seul, la création d’emplois mettra un terme au chômage. Cette palissade n’en est pas une.

Un demandeur d’emploi, revient à la collectivité à 9 200 Francs par mois. Ce chiffre émane du ministère des finances. Rien que dans les services, nous pouvons créer un million d’emplois payés 9 000 francs par mois brut. En diminuant les charges sociales, en payant le double les heures supplémentaires et en exonérant ces heures de toutes charges sociales, nous pouvons être certains que les chefs d’entreprises embaucheront. Faut-il encore que nos écoles forment et préparent notre jeunesse à tout travail manuel. Nous regorgeons d’étudiants qui ont le « Bac + XYZ et qui pointent à L’ANPE. Il n’y a que des imbéciles qui refusent tout travail manuel sous le prétexte qu’il est dévalorisant de tenir un marteau ou une pelle ! Une étude démontre que trop souvent les parents « poussent » leur progéniture à étudier. Le Christ disait : » Il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. »

La France doit maintenir le nombre de ses fonctionnaires, mais elle doit les répartir dans des postes où ils sont peu nombreux. Je ne suis pas en mesure d’en définir les services à pourvoir, mais j’ai une conception de l’aménagement du territoire qui commande que les agents de la fonction publique ne soient pas retirés, mais au contraire rétablis dans toutes leurs fonctions et responsabilités.

Nous manquons de professionnels dans le corps médical, de l’aide soignante au Patron, à la SNCF à la poste, dans la justice, la police, la gendarmerie la liste, est loin d’être exhaustive.

Toutes suppressions de bureaux de poste, d’écoles, de gendarmeries, de commerces (qui doivent être aidé) désertifient La France est en train de perdre tous ses services de proximités. Du pompiste au cordonnier. Si ces remarques font sourires certains, un jour, ils pleureront la France de nos Grands parents.

En écrivant c’est quelques lignes, j’ai souhaité apporter mon concours à celles et à ceux qui ne croient plus en la France et en sa capacité de redevenir une grande et agréable Nation.

PS : Un gouvernement qui aura le courage de rétablir un service civique, obligatoire, pour une durée minimale de six ou neuf mois, aura prouvé que les peuples de France peuvent aussi servir leurs concitoyens dans l’honneur et le devoir.

Répondre à cet article