Ah les femmes ! Vive les vacances : Rions un peu !

Vendredi 23 juillet 2010 // Divers

Voici une leçon de grammaire amusante....

Un homme :

Pourquoi, dès que c’est UNE galère, c’est tout de suite au FÉMININ ?

LA pluie, LA neige, LA grêle, LA tempête, tout ça, c’est pour vous les FEMMES  !

Nous, les hommes, c’est LE soleil, LE beau temps, LE printemps, LE paradis  !

Vous, vous n’avez vraiment pas de chance : LA vaisselle, LA cuisine, LA bouffe, LA poussière, LA saleté, LA balayeuse !

Nous, c’est LE café dans LE fauteuil avec LE journal en écoutant LE hockey et ça pourrait être LE bonheur si vous ne veniez pas semer LA discorde et LA chicane.

Pour retrouver LE calme, je crois que nous devrions laisser LE genre décider.

Vous pouvez regarder LA télé, mais nous choisissons le poste. Même si la télécommande vous appartient, nous avons LE contrôle. D’ailleurs dès que c’est sérieux, comme par hasard, c’est tout de suite au MASCULIN.

On dit UNE rivière, UNE marre d’eau, mais on dit UN fleuve, UN océan.

On dit UNE trottinette mais UN avion à réaction ! Et quand il y a UN problème dans UN avion, c’est tout de suite UNE catastrophe.

C’est toujours la faute d’UNE erreur de pilotage, d’UNE panne d’essence, d’UNE mauvaise visibilité, bref toujours à cause d’UNE connerie. Et alors là, attention mesdames, dès que LA connerie est faite par UN homme ça ne s’appelle plus UNE connerie, ça s’appelle UN impondérable.

Enfin, moi, si j’étais vous les FEMMES, je ferais UNE pétition. Et il faut faire très vite parce que votre situation s’aggrave de jour en jour..

Y’a pas si longtemps, vous aviez LA logique, LA bonne vieille logique FÉMININE.

Ça ne nous a pas plu, nous les HOMMES, nous avons inventé LE logiciel.

Mais vous avez quand même quelquefois des petits avantages : Nous avons LE mariage, LE divorce ; vous avez LA pension, LA maison. Vous avez LA carte de crédit, nous avons LE découvert.

Réponse d’une femme.

Cher Monsieur, si vous aviez consulté une femme avant de publier votre fameuse leçon, vous auriez sans doute renoncé à le faire bien que marrante soit-elle  !
Mais quand même, voilà en retour la vraie leçon qui a dû vous échapper :

Pourquoi à chaque fois qu’il y a une réussite, UNE victoire ou UNE gloire, il y a toujours UNE FEMME derrière ?

Mais quand il y a UN drame, UN malheur, UN vol, UN viol et UN harcèlement sexuel, il y a UN HOMME derrière ?

Et voyons le masculin sur quelques plans.

Côté Météo

LE mauvais temps, LE nuage, LE vent, L’orage, LE tonnerre, dans tout ça, LA visibilité n’a pas de place et boom, voilà UN accident  ! Quel drame  !

Côté santé

Quel malheur quand l’humanité a connu : LE cancer, LE SIDA, LE SARSE.

Au féminin, ce n’est que LA grippe, LA fatigue, et ça passe  !

Côté social

C’est LE crédit, LE chômage, LE malaise, LE stress, LE crime, LE vol, LE viol, LE suicide, LE terrorisme, et voilà LE massacre ! Ceci a tué LA tranquillité, LA sérénité, LA stabilité, LA paix et LA sécurité !

Côté Amour

Au masculin : c’est LE cœur en fer, LE coup de foudre, L’abandon et LE chagrin d’amour causé à LA femme !

Au féminin : c’est LA fidélité, LA sincérité, L’honnêteté, LA stabilité, LA vigilance, LA responsabilité et LA veille de LA préservation de LA vie conjugale.

Côté travail

Au masculin c’est LE retard, LE laisser-aller, LE café, LE prétexte, L’égoïsme et ....!

LA femme c’est LA ponctualité, LA rentabilité, LA responsabilité et LA conscience professionnelle.

LA preuve c’est lors d’UNE réunion, on vous donne LA permission d’exprimer votre avis mais en conclusion, nous avons LA décision car on a LA bonne vision, LA précision et LA certitude !

Tout cela vous dérange et en fin de jour, vous attendez impatiemment LA nuit pour vivre LA relaxation et LA détente.

Enfin, cher Monsieur, comme vous l’avez dit dans votre leçon :

Nous avons LA logique  ! Oui nous l’avons toujours et avec fierté, et si vous avez inventé LE logiciel, malheureusement vous avez toujours LE virus en parallèle car vous n’avez pas bien étudié L’affaire  !

Pour clore mon message qui n’est autre qu’une réaction au votre cher Monsieur  : Si vous les hommes désirez avoir un peu de privilèges que nous avons nous les femmes, alors c’est simple, on vous a accordé un terme pour l’utiliser : Tout simplement ne dites pas : je suis UN homme !

Mais dites plutôt : je suis UNE perso

Répondre à cet article